Dans les 60’s, Caroll Shelby voulait montrer que des voitures américaines, plus simples et abordables, pouvaient gagner des courses et surtout, battre Ferrari sur son propre terrain. Du coup, il développait des monstres qui allaient entrer au Panthéon de l’auto, Mustang 350 GT, Cobra ou coupé Daytona. Mais un autre allait rester dans les cartons sans voir le jour… et ce sera finalement chose faite plus de 50 ans après. Son nom, Shelby Cobra Daytona “Arme secrète”…

La Shelby Cobra c’est un monstre pour pilotes burnés. Le coupé Shelby Cobra Daytona, c’est pire…! De gros attributs en titane ne suffisent plus, il faut rajouter une âme de kamikaze et une once de masochisme pour oser se glisser derrière le volant de ces engins totalement dénués de savoir vivre mais aux performances délirantes.



Le coupé Daytona allait apporter les victoires et le titre GT en 65. Shelby, en véritable texan, greffait de bon gros V8 sur des châssis qui faisaient leur maximum pour encaisser et rester sur le bitume. Tout dépendait du doigté et de la maitrise du pilote. Mais une fois le mode d’emploi assimilé, l’engin s’avérait extrêmement performant et la 250 GTO n’y résistera pas. 

Mais voilà, les blocs sont tellement gros, énormes, puissants et coupleux, que les roues ont du mal à faire passer tout ce monde sur la piste. Et certains pilotes se plaignirent auprès de Carroll, la voiture était efficace, mais ce cul qui se tortillait à chaque accélération, quel que soit le rapport engagé, devenait épuisant au fil des tours. 

Shelby avait la solution… mettre un V8 encore plus gros avec plus de puissance ! Un bloc issu des Ford de Nascar qui, tournait plus haut, plus fort, mais surtout, avec une courbe de couple plus progressive. 550 ch pour tout juste 1T, voilà qui laissait imaginer un 350 km/h dans les Hunaudières. Car l’objectif 1er de cette “Arme secrète” était  les 24H du Mans 1964. Un des 6 coupés Daytona fut donc récupéré pour recevoir les modifications adéquates, le V8, un châssis rallongé de 7cm et une carrosserie laissée en aluminium brut poli, juste agrémentée d’une bande bleue bordée de 2 blanches.

[affilinet_performance_ad size=728×90]

La voiture fut assemblée chez un sous-traitant, mais lors de son transfert, le camion fut victime d’un accident, et “l’arme secrète”, gravement endommagée, ne fut pas prête pour les 24h. Pendant ce temps, Carroll Shelby s’était penché sur le cas d’une certaine GT40, et le projet “arme secrète” fut simplement classé.

Il aura donc fallu attendre 53 ans pour voir Shelby donner vie aux 6 exemplaires prévus. Mis à part qu’ils recevront le V8 big block de 427ci, préparé à plus de 550 ch, accompagné d’une boite 4 manuelle ressortie du passé. Certifiés “Shelby Registry” nul doute qu’ils seront surement déjà tous vendus avant que bous n’ayez eu le temps de finir la lecture de cet article !

© Shelby America


Pin It on Pinterest

Share This