Ca faisait longtemps que je ne vous avais pas présenté une Porsche 911 croquée à la sauce Outlaw. Du coup, il fallait bien que je vous trouve quelque chose de sympa et au niveau plutôt élevé. Puis je suis tombé sur cette 911 SC, blanche comme un ange et violente comme une bonne grosse fessée ! Vous aussi vous aimez les fessée ?!

'78 Porsche 911 3.0 SC... La fessée Outlaw ! 1

Non je vous rassure, c’est pas mon kiff ! Par contre, Alexandra, j’vous garantie qu’il faut pas lui en promettre… Et je pense que la vision de cette 911 ne l’a pas laissée indifférente. Une Porsche 911 3.0 SC de 1978, ce n’est pas foncièrement la plus recherchée, même si pour elle aussi, la spéculation a fait des ravages.


 

'78 Porsche 911 3.0 SC... La fessée Outlaw ! 2

En attendant, Vince n’est pas du genre a se demander si oui ou non, elle serait mieux avec des jantes ! Puis il a la chance de vivre dans un pays où modifier sa caisse ne vous condamne pas au bûcher ! Bien au contraire, on estime que si le taff est bien fait, ça n’aura aucune influence sur la côte de la caisse, on peut même dire que ça la fera monter ! Eh oui, que voulez vous, y’a que chez nous que les crétins font les règles…

'78 Porsche 911 3.0 SC... La fessée Outlaw ! 3

Quoiqu’il en soit, quand tu roules en 911 et que tu veux gagner en pompelup, le gratin c’est la RSR. La course, c’est là que Porsche y a fait ses armes et sa réputation. Surtout que la RSR n’a jamais eu de version Street legal. Pour cela, il faut donc compter sur les rois du Outlaw qui n’hésitent pas longtemps pour transformer leur vaillante 911 en un clone de celle qui battaient les records et grimpaient sur les podium le dimanche.

'78 Porsche 911 3.0 SC... La fessée Outlaw ! 4

Vince a commencé par offrir à sa grenouille le look de la RSR. La face et le capot avant ainsi que les ailes arrière viennent d’une 930. Le pare choc avant vient d’une 934 et celui de l’avant d’une véritable RSR. Enfin l’aileron XXL en carbone est emprunté à une authentique 964 RSR. Le tout est recouvert d’un blanc pur de référence Audi. Oui, Vince n’a pas vraiment tortiller quand il a fallu y mettre le prix !

'78 Porsche 911 3.0 SC... La fessée Outlaw ! 5

On continue avec le châssis qui se voit équipé en combinés Bilstein Sport avec barre de torsions avant et arrière de plus gros diamètre. Le freinage est d’origine Porsche avec des étrier 2 pistons. 

'78 Porsche 911 3.0 SC... La fessée Outlaw ! 6

Les ailes sont désormais remplies par des roues Work Meister en 8,5×18′ ET12 devant et 12×18′ ET-20 derrière… c’est plutôt violent, mais il faut bien ça pour remplir la largeur ! Elles sont chaussées en Yokohama Advan, des rouleaux compresseurs de 265/35 et 315/30.

'78 Porsche 911 3.0 SC... La fessée Outlaw ! 7

Dans l’habitacle, le pilote a droit à son baquet pendant que le passager garde celui d’origine. Les panneaux de porte sont remplacé par du carbone et une lanière en guise de poignée. Le volant en bois est signé Nardi et le tableau de bord est recouvert d’Alcantara. 

'78 Porsche 911 3.0 SC... La fessée Outlaw ! 8

Enfin, le flat 6… il est laissé d’origine. Le bon vieux 3.0l refroidi par air, avec le radia passé à l’avant. Par contre la ligne est libérée pour que le flat puisse hurler en direct live !

'78 Porsche 911 3.0 SC... La fessée Outlaw ! 9

Une prépa clean pour une 911 qui gagne en bestialité. Une fausse RSR pour un vrai Outlaw ! Avec le derrière bien large… c’est mieux pour mettre des fessées !

'78 Porsche 911 3.0 SC... La fessée Outlaw ! 10

© The Motorhood via Jaden Martin