Ruf Ultimate… ultime ?!



Oui il y a plus puissante… Oui il y a plus extrême… Oui il y a plus exclusif aussi. Mais, dans l’absolu, pour qu’une caisse soit passionnante à piloter, il faut surtout obtenir une parfait équilibre entre la mécanique et la physique. Des watts c’est bien, mais ça sert à rien si ça part en fumée ! Et un bon châssis c’est important, mais frustrant si il parait sous-motorisé ! D’où la Ruf Ultimate…

T’as compris le coup ?! Dans une course effrénée à la puissance, les constructeurs finissent par en oublier l’essentiel, la cohérence ! Mais non, aujourd’hui, il faut en mettre plus, toujours plus… tant que ça rentre, on pousse, on bourre, toujours plus lourd, toujours plus puissant. mais à l’arrivée, à quoi ça sert ? 

 

Parce que la puissance fait la maitriser, la faire passer… et plus y’en a, plus c’est compliqué ! Même chose avec le châssis qui doit s’adapter à des masses de plus en plus importante. Pourtant les lois de la physique n’ont pas changé, 1 G reste 1 G… on peut essayer de le maitriser, de le repousser, mais pas de le changer ! 

Et ça chez Ruf, on l’a bien compris. De la puissance débordante, on sait faire. Des bons châssis aussi. Et on sait enfin faire l’un en fonction de l’autre, sans chercher à tomber dans l’excès. D’ailleurs pour cela, on va chercher la base dans le passé, en prenant un Porsche 964. Par contre, les ingénieurs lui virent sa carrosserie pour la remplacer par une autre faite maison plus large et en carbone. C’est plus rigide et ça fait chuter le poids à 1215 kg.

Le châssis est également mis à niveau, rigidifié et renforcé pour contenir la charge et la faire rester sur la route. Ah oui, parce que la charge elle vient du Flat 6 de 3.6l refroidi par air qui reçoit le renfort de 2 turbos pour le faire passer à 590 ch et envoyer 720 Nm de couple disponibles à partir de 4500 trs. C’est haut, mais ça laisse imaginer un caractère à l’ancienne, où tout déboule d’un coup, sans préavis… et c’est justement ce qu’on cherche avec un turbo non ?! 

Du 100% Ruf, un équilibre idéal entre la poussée, les performances et l’efficacité dans le but de laisser le pilote décider sans faire le boulot à sa place. C’est seulement son humeur qui décidera… un mode on-off, tout en étant capable de tenir le rythme des “modernes” puisque l’Ultimate passe le 0 à 100 en moins de 4 secondes et accroche quand même du 339 km/h en pointe. Enfin, en cas de besoin, vous pourrez compter sur un freinage carbone/céramique. 

Ruf réussit à rendre son passé tellement au moderne… et ce n’est pas fini ! Pour les amoureux de l’atmo, la SCR est là. Pour ceux qui préfèrent les missiles modernes, ils trouveront leur compte avec les RTR et RGT. Enfin pour ceux qui aiment les légendes, le préparateur a également proposé en série limitée, les versions modernes des Turbo R et CTR… Mais ceci est une autre histoire (Que je ne vais pas tarder à vous raconter !).

Enjoy…

© Tobias Kindermann & Chris Stenersen 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.