Les offres pullulent et la chasse à la remise est ouverte depuis longtemps maintenant. Les médias généralistes autos y sont aussi pour quelque chose. Car la prime à la casse est un vrai virus à la survie de certaines caisses au potentiel confirmé. Certains n’ont aucun scrupule et n’hésitent pas une seconde à sacrifier et échanger la voiture de papy qui dormait sagement sous un bâche au fond du garage, contre une poignée d’euros supplémentaires gagnée sur l’achat d’un actuel SUV mazouté ! 

La prime à la casse... Un génocide mécanique pour le bien du Dieu € ! 23

C’est le seul moyen qu’ils ont trouvé… En même temps, quand tu fais en sorte que les gens soient prêts à vendre père et mère pour essayer de s’en sortir financièrement, rien n’est réellement étonnant. La culture auto ? Tirez un trait dessus. A la rigueur pour la promenade dominicale, aller voir les passionnés qui ont sorti leurs belles mécaniques, chéries et bichonnées tout le long de l’année. Il faut croire que pour certains (Qui se disent même passionnés !), elles ne représentent qu’un tas de pognon… qui en fonction de la grosseur, fait naitre plus souvent la haine et la jalousie, ou pour le réfractaire, totalement hermétique et stérile, l’envie de rouler en SUV. 


La prime à la casse... Un génocide mécanique pour le bien du Dieu € ! 24

Oui car le soucis, c’est la prime à la casse qui fait des ravages depuis plus de 20 ans… Son principe est simple et pervers. On mène sa vieille et polluante voiture qui dormait tranquillement au fond du garage, chez le gentil concessionnaire qui va faire croire qu’elle vaut 3 poignées de cerises gracieusement données pour pouvoir vendre son engin neuf. Ce genre de caisse moderne, propre sur elle, produit marketing par excellence, qui finalement, vieillira moins bien que l’ancienne qui vient d’être sacrifiée, polluera autant, si ce n’est plus. Ajoutez y une remise pour que la boucle soit bouclée, comptant une nouvelle victime à la dure loi de la consommation moderne. 

La prime à la casse... Un génocide mécanique pour le bien du Dieu € ! 25

Les médias, politiques et bobos bien pensants applaudissent des 2 mains devant cette opportunité formidable de voir le parc vieillissant se renouveler. Les comptes se remplissent, les actions grimpent et les ours sont soit disant sauvés ! Et on nous répertorie les « meilleures offres commerciales » pour nos aider à ne pas s’tromper et faire de nous le parfait citoyen modèle, à la conscience rassurée et au cerveau lobotomisé ! 

La prime à la casse... Un génocide mécanique pour le bien du Dieu € ! 26

Dans le rang des sacrifiées, on croise souvent de banales tripes ruinées et rincées, mais aussi (Et c’est là le problème !) quelques pépites qui auraient mérité bien mieux qu’une telle fin… Souvent des sorties de grange, tombées dans le giron d’un autophobe par le biais d’une succession. Abreuvé aux clichés, il n’a aucun scrupule, puisque sa culture auto n’est malheureusement pas épargnée par des années de lectures « Autoplusesques » ou « L’Argusiennes ». Au final, il se croit habité d’une sainte mission, de la même façon qu’il a parcouru pendant 20 ans 10.000 km par an en diesel et qu’aujourd’hui, il est prêt à rouler en essence parce que le diesel, ça tue et ça pollue… mais que depuis le VW gate, pas avant ! Voyez l’genre !

La prime à la casse... Un génocide mécanique pour le bien du Dieu € ! 30

Ainsi, il y a quelques années, j’ai pour mémoire une 325i E30, quasi neuve, sacrifiée pour quelques euros, au profit d’une Peugeot 106 que papa allait offrir à sa jeune conductrice de fille. Ou cette 318i E21 avec moins de 100000 bornes et quelques frais à prévoir, qui allait être troquée contre une Focus. Ou encore un coupé Alfa GTV6 2.5l Production flambant qui partait au broyeur pour qu’une Laguna neuve puisse voir le jour ! Et des comme ça, j’en ai vu passer ou entendu parler… Golf 1 GTi, Fiat Barchetta, 5 Alpine Turbo Lauréate, Nissan S14, 205 GTi… Toutes devant le sourire narquois du vendeur ou du concessionnaire, aveuglés par une commission ou une marge à 3 chiffres… qui permettra de décrocher le sésame d’une prime d’objectif annuel !  

La prime à la casse... Un génocide mécanique pour le bien du Dieu € ! 31

Le soucis, c’est qu’une fois la reprise enregistrée, et l’aide versée, je crois (Les spécialistes me confirmeront dans les commentaires) qu’il n’a plus d’échappatoire, la voiture est condamnée à finir dans l’broyeur ou en donneuse d’organes. A moins de jouer de la magouille de carte grise… Mais bon, ça n’existe pas hein ?!

La prime à la casse... Un génocide mécanique pour le bien du Dieu € ! 32

Alors parfois, dans ce cercle vicieux, vous avez un passionné qui essaye de la sauver… Certains pros tentent d’intercepter la voiture. J’ai connu un épaviste agréé VHU (Véhicule hors d’usage) qui proposait ses services sur Paris dans le but d’intercepter ce genre de voitures. Au milieu des épaves qu’il récupérait gratuitement et s’efforçait de dépolluer dans les règles de l’art, il essayait de sauver celles qui pour lui, pouvaient bénéficier d’une 2nde chance. Quelques vendeurs aussi qui les voient partir en s’disant que finalement, une bonne âme pourrait peut être faire quelque chose avant qu’il ne soit trop tard !

La prime à la casse... Un génocide mécanique pour le bien du Dieu € ! 33

Au delà, il y a aussi un nouveau job qui est sorti de cette tendance, le chevalier spéculateur… Celui qui va trouver la pépite avant les autres. Non pas dans le but de la sauver, il en rien à foutre… Par contre, prôner la sainte parole de la spéculation, en sachant qu’il achète 10 pour pouvoir aussitôt revendre 100. Après tout, si ça fonctionne, on peut dire qu’il a raison d’en profiter. Non, le seul truc qui dérange, c’est qu’il devient pourri quand il ça vaut 100  et qu’il essaye d’en tirer 200 (Et ils sont très nombreux à jouer à ce jeu là !)… J’veux bien qu’on gagne sa vie, mais à un moment, ça n’empêche pas de rester correct, même si beaucoup ignore la signification de ce mot ! Enfin, tant qu’il y aura le pigeon pour signer le chèque…

La prime à la casse... Un génocide mécanique pour le bien du Dieu € ! 37

La prime à la casse... Un génocide mécanique pour le bien du Dieu € ! 38

Tout ce baratin pour quoi ? Eh bien surtout pour dire que souvent, le bien est l’ennemi du mal… et vice versa. Et que dans une société gentiment bernée par le Dieu €, on se rend compte que même en bas de l’échelle, les dégâts sont bien là. Nos populaires machines d’acier sont sacrifiées sur l’autel de la rentabilité face à la nouveauté et la modernité (Et ce n’est pas fini car même les voitures d’occasion récentes bénéficient de prime à la casse maintenant !). La bonne conscience est de mise… sans se rendre compte que là, devant nos yeux, disparait un patrimoine qu’on finira bien par regretter un jour ou l’autre… Amen !

La prime à la casse... Un génocide mécanique pour le bien du Dieu € ! 39

© Signatures éventuelles