Est-ce que les propulsions foutent le camp ? 3



Alors là, on s’attaque à un gros dossier… Parce que forcément, chez De l’essence dans mes veines, on aime les propulsions. Donc ce sera forcément un article remplit de lamentations diverses et variées. On va pleurer sur ces autos bénies qui distribuent leurs chevaux sur leurs roues arrières, et diaboliser les affreuses tractions qui osent faire le contraire. Vous-êtes sûrs ? On va voir ça…
Attention, c’est l’instant devinette. Ce concept vous dit quelque chose ?

Probablement. Et même si ce n’est pas le cas, vous conviendrez je pense que ce truc est splendide. Ça s’appelle Prototype 9. Le design s’articule autour des autos de courses allemandes (et particulièrement Mercedes) des années 30, le tout enveloppé d’une belle dose de modernisme. On a donc un constructeur qui nous propose un hommage à une époque ou la course automobile était un outil solide et puissant de développement économique (un peu comme aujourd’hui avec les radars en fait…), en plus de faire pleuvoir la gloire sur ceux qui y prenait part. Sauf qu’il y a un hic… Car ce concept est badgé Infiniti.

Et Infiniti a annoncé publiquement il y a quelques semaines qu’ils allaient arrêter de faire des propulsions. Ouais, comme ça. Au calme. Bon, il faut les comprendre, ils doivent penser aux coûts, parce qu’Infiniti a dû vendre moins de voiture depuis qu’ils existent que BMW n’en a vendu au mois de février 2018, vous voyez le bordel ? C’est con, parce qu’ils ont eu quelques propositions sympas ces derniers temps. Notamment le concept Q Inspiration et le coupé Q60 que j’aime beaucoup. Du coup le Prototype 9 a un peu un goût amer. Il est magnifique, mais j’y vois vraiment un concept chargé de regrets. Comme un tomber de rideau. J’ai peur que le futur d’Infiniti soit bien fade.

Suivant. Vous aimez les Lexus ? Cool, moi aussi. Et celle-ci, elle vous plait ?

  Ouais ? C’est la nouvelle Lexus ES. Elle vient d’être présentée comme le chaînon manquant entre la IS et la GS. Vous suivez ? Donc Lexus se retrouve avec 4 tailles de berline dans sa gamme. Mais il y a un autre hic (ouais, j’aime les hic !). Cette ES est construite sur la base de la Toyota Camry. Ce qui en fait… une traction. Si, si, vous pouvez vérifier, il n’y a pas d’erreur. Et j’ai peur qu’à terme, elle vienne remplacer l’IS. Bye bye IS F !

Quand on voit ce qu’est capable de faire Lexus quand ils se sortent les doigts, je pense notamment à la LFA et à la LC plus récemment, c’est assez rageant. Surtout que l’ES donne l’air de régresser dans sa technologie et son équipement. On se souvient que Lexus nous a tellement vendu son différentiel à torque vectoring à la sortie du RC F, et sa nouvelle boîte 8 rapports, et son nouveau V8… Ici c’est traction, boîte 6, et 4 cylindres s’il vous plait !

Mais pourquoi tout le monde fait-il un flan avec les tractions au juste ? C’est vrai, qu’est-ce que ça a de si terrible une traction ? Et ben il y a deux problèmes principaux. Le premier, c’est la dynamique du véhicule. Pour ne pas vous assommer, je vais rester simple : une propulsion réparti la tâche entre ses deux trains : le train avant s’occupe de diriger, le train arrière de motricer. Une traction fait tout avec son train avant. Donc elle ne pourra pas encaisser autant de puissance… Bla bla bla, vous avez saisi l’idée.

Et le deuxième problème, c’est l’image. Avec le temps, les propulsions se sont placées en voitures plus statutaires, plus prestigieuses, plus sportives… Ça se voit très bien avec BMW et Mercedes : Depuis le passage des E63 et M5 aux quatre roues motrices, ils nous bassinent avec “Vous inquiétez pas, elle se comporte comme une propulsion, elle glisse comme une propulsion, elle fait caca comme une propulsion… ” Ils sont donc conscients du côté très psychologique de la chose. Mais au fait ? Et les transmissions intégrales dans tout ça ? Ça, ce sera pour une prochaine fois !

©Photos : Signatures éventuelles

 



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires sur “Est-ce que les propulsions foutent le camp ?

  • Flo Aau

    Et puis c’est quand même l’origine de l’automobile
    Jusqu’à très longtemps les voitures étaient propulsion

    Mais maintenant on souhaite tous simplifier au maximum pour que nous n’ayons plus à nous prendre la tête

    Les dernières sportives ? Tu les files a une grand mère et elle ouvre en grand sur une départementale sinueuse
    Tu lui files une 325i E30 et elle se met au tas au premier virage

    C’est tellement triste…

  • Vertiguiou

    Standardisation et habitabilité… bien plus profitable que le supplément de plaisir (sur les puissances modestes) ou la possibilité de faire passer des bourrins sur les moteurs pêchus.

    Respect à Alfa qui revient aux sources avec réussite, et prions pour qu’une Giulietta bis reprenne le flambeau de la compacte joueuse. Sergio, du panache !