#Petrolhead : Pat Panik – M’sieur Evo !



On bouge, on change, on apporte de la nouveauté… Ouais, en bientôt 5 ans DLEDMV a bien grandi ! Et justement, devant le succès rencontré par notre rubrique #Drifteur, on s’est dits qu’il n’y avait pas que les drifteurs qui avaient de l’essence dans leurs veines. Ah ouais, des petrolheads, y’en a un peu partout, et notre rôle va être maintenant d’aller les chercher et de vous les présenter… 

Et pour commencer, on va justement traverser le fossé qui sépare le net et le papier, puisque celui qui va inaugurer cette nouvelle rubrique n’est autre que M’sieur Pat Panick, rédac’chef du magazine Evo, ex-rédacteur chez le Blogauto et Caradisiac, pourfendeur d’amortisseurs, et accessoirement, un vrai Petrolhead qui aime tout ce qui a 4 roues, un moteur et un volant !

  •  Présente-toi en quelques lignes (âge, d’où tu viens, dans quoi tu bosses…)

Moi, c’est Patrick ‘Pat Panick’ Garcia, je suis rédacteur en chef d’EVO France, avant cela j’ai bossé 9 ans chez Caradisiac. J’ai commencé sur le site Leblogauto il y a …. oula putain, 13 ans. Avant cela j’avais une tout autre vie. J’étais juste un lecteur amateur de caisses et de sport auto (et aussi chauffeur SPL), fan de design également. Un mec normal quoi.

Mon âge ? Si tu fais le compte de tout ce que je viens d’écrire, ça commence à faire. Pour résumer, les jeunes m’appellent Monsieur depuis au moins 15 ans !

  • Pourquoi et comment t’es venu aux caisses ? 

Aucune idée. Personne n’aimait vraiment les autos chez moi, mon père roulait en GS (une X3 quand même) ou en CX diesel puis en BMW 524 td et en Merco 190D automatique. Petit, j’écrasais mes Matchbox sur l’étau du garage et je faisais péter mes maquettes Revell au mammouth. Je lisais Chromes et Flammes, j’aimais bien les Bedford à œil de bœuf et puis j’ai grandi et je suis passé à Option Auto : Dingo, Vergès, Pape, Parot …. La F1 et Auto Hebdo m’ont ensuite bien contaminé, j’adorais Arnoux, Senna (en fait pour résumer j’aimais pas Prost mais ça a changé depuis que je l’ai rencontré) puis l’ère Schumacher m’a gonflé et j’ai viré Rallye. C’est par là que je suis venu à la voiture. Ce sont des fous furieux les gars du rallye, je me suis fait quelques Monte Carlo avec des potes pas tranquilles au volant, c’était épique. En week-end je partais en balade avec ma copine sur les spéciales. À l’époque on pouvait rouler. Tu lâchais un billet de 100 Frcs (15 euros) et tu avais le droit de rouler 1 heure sur le grand Paul Ricard. Bon, ça fightait grave sur la route et si tu fais aujourd’hui un dixième de ce qu’on faisait à l’époque, tu finis au journal de 20 heures et en prison. Mais bon, on est tous vivant donc je me dis que la vitesse n’est peut-être pas le facteur le plus létal dans la conduite. Par contre, c’est vrai que les mauvais, les maladroits ou les distraits finissaient souvent mal. On s’est payé un karting avec un pote à 19 ans, on en faisait tous les week-ends, puis quand j’ai commencé à bosser je me suis payé le volant Elf Winfield où j’ai pas été trop ridicule.

Bon, après je me suis marié et j’ai eu des gosses et tout ça est passé au second plan … avant de revenir.

  • Présente-nous ton média (photo, chaîne youtube, nombre d’abonnés…)

EVO France est un magazine papier (hein, c’est quoi du papier ?) qui tous les mois pour le prix d’une bière en terrasse sur la côte te permet de découvrir sur 116 pages les essais de plein de caisses que seul un prêt sur 15 ans ou un héritage ou une belle réussite professionnelle te permettra d’acheter un jour. Assez peu de Grandgland, de Captus ou de Quleos dans les pages, c’est assez centré caisse à sensations, donc un truc que beaucoup de nos compatriotes jugent de plus en plus inutile malheureusement puisque tout est fait pour qu’ils arrêtent de rêver de ce genre d’engins fantasmatiques. Nous sommes une licence, et reprenons une partie des articles (traduits par nos soins) du EVO anglais mais produisons nous même une partie du mag. L’audience ? Jamais assez ! Achetez des magazines !

  • Si on te dit « la caisse en 1 mot »

Frissons

  • Le meilleur pays pour un Petrolhead ?

Je commence à penser que le Portugal c’est franchement cool pour rouler. Je ne connais pas les USA mais ça a l’air tellement libre par endroit que ce doit être pas mal.

  • Parles nous de tes partenaires ou de ceux qui t’ont aidé à tes débuts

Wanadoo m’a beaucoup aidé… En fait je me goinfrais de magazines mais je n’ai jamais pris la peine de prendre un stylo et d’acheter un timbre pour leur écrire. Et puis j’ai eu internet début 2000 et j’ai découvert les mails. Du coup, j’ai commencé à envoyer des courriers des lecteurs qui ont été diffusé, notamment dans Auto Hebdo. Après un certain temps, Jean-François Marchet, le rédac chef me contacte pour m’inviter à une journée des lecteurs. Nous étions 6 ou 7 et avons passé la journée à Paris à la rédaction. J’étais assez fan de design et un été, pendant la saison creuse des sports mécaniques, il m’a demandé d’écrire un papier sur les tendances design (12 000 signes quand même !) qu’il a ensuite publié. Ma première parution.

J’ai aussi participé à la même période une opération lancée par Alain Bernardet, le rédac chef de Sport Auto, qui cherchait un journaliste. Il fallait envoyer une page sur sa voiture préférée et une lettre de motivation et mes papiers ont été sélectionnés pour la ‘finale’. Nous étions 6 (sur 550 candidatures reçues) à Paris, on a répondu à des questionnaires techniques puis on nous a mis au volant d’une Clio RS 182 ch à Montlhéry et nous avons dû rédiger dans la foulée un essai sans aucune aide extérieure. Je n’ai pas été choisi, j’avais zéro expérience et une partie des autres candidats étaient déjà pigistes dans l’automobile mais je me suis dit à cette époque que ce que je pondais sur papier concernant l’automobile semblait être intéressant pour certains.

Puis en 2005, j’ai découvert le site Leblogauto qui compilait des informations automobiles sur un fil d’info, tenu par 4 associés dont Christophe Labédan, Christophe Schwartz et David Koskas. J’ai postulé et ils m’ont pris pour assurer les news. C‘était hyper libre à l’époque, les audiences doublaient tous les deux mois, on était tous enthousiastes, on a commencé à se rapprocher des services presse des constructeurs, nous avons été parmi les premiers à être invités sur des essais.

J’assurais mes 8 à 10 heures de boulot quotidien et en rentrant j’enchainais sur les news. Je ne dormais pas beaucoup… Nous étions payés une misère (5 euros le post) mais on rêvait de devenir des journalistes automobiles. J’ai ensuite contacté en 2006 Caradisiac et Cédric Bannel, son créateur qui m’a tout de suite ouvert la porte en triplant le paiement des news. Du coup, j’ai pu enfin quitter mon boulot et me consacrer pleinement à cette activité en 2008. Enfin, en 2015 Nicolas Gourdol qui dirige Motorsport Magazine reprend la licence EVO et me demande de m’en occuper. Une fois la surprise passée, j’ai sauté le pas et ça continue encore aujourd’hui ! Voilà tous ceux que je dois remercier (j’ai été un peu long là non ?)

  • Les petrolheads en France tu les vois comment ?

De moins en moins malheureusement. Pour moi, le vrai petrolhead n’est ni un supporter monomaniaque (on ne peut objectivement pas aimer qu’une seule marque quand on se dit passionné de caisses), ni un follower de youtuber plus intéressé par la vie d’un gars qui se paye des caisses de fou que par les caisses elle-même, ni un gars qui roule en Fiat 500L par choix. Le petrolhead est un mec curieux qui veut ressentir et découvrir dans sa vie le maximum de caisses possibles.

  • Et dans 10 ans ?

Toujours pareil. Le petrolhead a le droit (le devoir même) de vouloir découvrir l’électrique. Pour le critiquer s’il le faut ou pour leur montrer le bon chemin. Le petrolhead aide le monde à ne pas transformer l’automobile en un banal outil utilitaire sans saveur.

  • Tu as un budget no limit, quelles sont tes 3 premières caisses ?

Une A110, une McLaren 675LT et un truc à la con genre Ford Raptor pour aller faire les courses.

  • Et justement en parlant caisse, en quoi tu roules ?

BMW 628, 2CV, BMW 130i un peu transformée et un superbe Break Laguna III de 2009 élu plus belle voiture de l’année 2007.

  • Laquelle a été ta 1ère ?

Ma première caisse était une R14 allégée (par la rouille) qui a sacrément dérouillée sur la route, la terre, dans la forêt… Puis est venue très vite une Mini 1000 de 1977. Plus sympa.

  • De toutes celles que tu as eu, laquelle t’as le plus marqué ?

Ma Ford Escort 1,6l Ghia. Un bon châssis de merde comme on n’en fait plus (à part peut être le premier Hyundai Veloster). Sinon, j’aimais bien ma Lancia Beta Spyder de 1981.

  • Le plus déçu ?

Ma Ford Escort 1,6l Ghia, un châssis de merd… mais je l’ai déjà dit je crois

  • Le petrolhead qui t’inspire le plus (Pilote, artiste…)

Oula, des mecs inconnus que je vois se faire plaisir avec leur caisse sur circuit ou sur la route. Des potes quoi.

  • Ton anecdote la plus dingue avec une caisse

Les trucs de cul en voiture c’est pas vraiment dingue … quoique dans une Mini 1000 de 1977, c’était assez dingue. Surtout en roulant … Sinon, dépasser les 300 c’est toujours assez dingue (et rare … et forcément sur autoroute allemande, hein).

  • Tes projets pour l’avenir ?

Bah, le prochain numéro d’EVO. J’aimerais bien refaire des vidéos mais le temps et les finances manquent.

  • Quel morceau à écouter en roulant ?

N’importe quel Poni Hoax. Un truc cool pour rouler la nuit : Jean-Michel Jarre Oxygène Part 4 ou Phil Collins : In the Air tonight. Un truc puissant: U2 Sunday bloody Sunday ou Where the street have no name ou si t’es vraiment énervé : Thunderstruck AC/DC. En ce moment, je me passe pas mal le rare I’m In Love With My Car de Queen. Pour rouler en Lamborghini : l’intro de Canonball de Ray Stevens. Si tu veux gagner une seconde sur un tour, Stress de Justice ! Mais bon y’en a trop je pourrais t’en citer des tonnes.

  • Ton coin où t’aimes rouler (où tu es allé ou où tu aimerais aller)

Le 05, c’est le pied total.

  • Atmo ou Turbo ?

Les deux

  • Circuit ou rallye ?

Les deux

  • Steve McQueen ou Vin Diesel ?

Pas les deux. Fast & Furious je ne peux pas, désolé

  • Télé ou papier ?

Les deux

  • Aujourd’hui, demain ou avant ?

Aujourd’hui et avant. Demain, on verra quand ce sera aujourd’hui.

  • Un message à passer ?

Achète des magazines.

  • Ton avis sur le meilleur blog du monde ? (Le nôtre, en toute modestie…)

Quand tu es heureux et que tu dessines l’Australie sur ta couette, je ris. Donc je suis fan.

Merci à Pat pour le temps qu’il m’a consacré et d’inaugurer cette nouvelle rubrique. Quant à moi, je m’en vais donc faire du dessin…

© DLEDMV & signatures éventuelles


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.