Street Legal en Porsche 935 Kremer



Qui n’a pas déjà rêvé de prendre la route avec une pure pistarde ?! Vous savez une caisse bodybuildée, à peine civilisée, avec un max de chevaux et une tempérament à vous effrayer dès le 1er virage ! Cela est désormais possible avec cet unique exemplaire de Porsche 935 Racer.

Porsche a récemment relancé la “935 Le Mans”, une série limitée de 77 exemplaires pour être précise. Oui vous pouvez courir et vous ruer dessus car il n’y en aura pas pour tout le monde ! Basée sur la GT2 RS cette “nouvelle” 935 se voit équipée de nombreuses pièces en carbone, d’un flat 6 de 3,8L développant 690 ch, le tout couplé à une transmission PDK à 7 rapports.

Mais ! Car oui, il y a un mais… cette bestiole ne peut se piloter que sur piste. C’est frustrant hein ? Je vous mets l’eau à la bouche et BAM déception, j’enlève de vos mains cette chère et tendre 935. A moins que vous soyez blindés, car il n’y a pas de secret. L’argent ne fait pas le bonheur qu’ils disaient…

Pour en revenir à notre chère et… bestiale Porsche 935, il en existe cependant une qui a su échapper à la règle et se laisser dompter sur route. Il s’agit d’une 935 de 1979, spécialement conçue par Kremer Racing pour le légendaire mécène, puis patron d’écurie de F1, le canadien Walter Wolf. Rien à voir avec celle de Mansour Ojjeh qui “n’était qu’une” 930 équipée du kit de la 935 et du moteur de la 934. 

C’est littéralement une voiture de course qui peut se conduire sur route. Elle est à 98% identique à la 935 K3 qui a remporté le Mans en 1979. Elle possède un flat 6 bi-turbo de 2,85l développant 740 ch gueulants à 8000 tours/minutes, le tout relié à une boite 4 vitesses qui garde la même démultiplication que sa consœur Le Mans. La bestiole est enveloppée de Kevlar pour finir posée sur des BBS chaussés en GoodYear.

Wolf était connu pour son exigence… Quand on peut se le permettre ! Il voulait impérativement que son compteur soit exprimé en km/h. Rien que la ligne d’échappement à pris pas moins de 6 mois de développement. Et il n’a pas voulu sacrifier le confort, du coup, les suspensions sont modifiées avec des Bilstein spécifiques et la hauteur de caisse a été également revue à la hausse (oui parce que faire chasse neige sur la route ce n’est pas terrible).

L’intérieur a dû se rendre luxueux, équipé des sièges Recaro de la 930 Turbo, tendus de cuir bleu avec petites surpiqûres rouge “s’il vous plait !”. Petite anecdote marrante : Mr Walter Wolf souhaitait une seconde clim côté passager mais c’en fut trop pour Kremer… Oui au bout d’un moment ça va quoi ! Tu veux une Porsche de compet’ et tu fais ta lopette ?! Kremer lui a dit : “F***! Non, quoi. Vous mettrez un p’tit Polo Lacoste et ça ira !” Caprice de riche…

Bon, pour le prix, la bestiole a coûté environ la bagatelle de 800.000 $… au début des 80’s. Sachant que le proprio actuel vient de la mettre en vente… prix sur demande ! Alors et vous, si vous étiez riche ?!

© Signatures éventuelles


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.