Partage

Ben m’a pris à froid… “J’t’ai invité dans un groupe, tu verras, ils sont bien barrés et leurs caisses le sont encore plus !”… A froid j’vous dit ! Alors j’y suis allé, j’ai maté et… j’ai halluciné ! Barrés tu dis ? Tu rigoles, ils sont complètement chtarbés, fracassés, shootés au trackdays… et piqués au “sang plomb”. Avec parmi eux, Gilles et son coupé Opel Calibra Turbo classé X !

L'Opel Calibra Turbo de Gilles - En piste... 1

L’Opel Calibra, c’était quand même quelque chose… On se demande pourquoi Opel ne lui a jamais offert une succession (Enfin, ils ont voulu nous la faire à l’envers avec l’Astra Coupé…) ! Parce que d’abord il avait d’la gueule, ensuite il proposait des moteurs et un châssis en adéquation avec sa gueule aussi classe que sportive. Et enfin, Opel en a quand même bien vendu avec quasiment 250.000 exemplaires en 8 ans (pendant que sur la même période VW écoulait moins de 100.000 Corrado !). Puis pour en rajouter une couche, en 96, avec son habit de guerre et un V6 shooté aux 15.000 trs, il a remporté le titre ITC.


A cette époque, Gilles n’était encore qu’un ado. Et je crois que les Calibra aux hormones qui limaient les circuits européens l’ont réellement marqué car, quelques années plus tard, il s’en est largement inspiré pour sortir le monstre qui sommeille dans son garage. Un missile noire mat qui n’attend qu’une chose, la prochaine sortie circuit pour aller se décrasser les rotules. Et pour les décrasser, il fait ça bien !

L'Opel Calibra Turbo de Gilles - En piste... 2

Ne cherchez pas la moindre once de civilisation… D’un coupé select, Gilles en a fait une arme de destruction massive… de chrono. La base est un 2.0 16v avec son X20XEV, le 4 cylindres DOHC Ecotec de 138 ch. Ouais vous vous dites que ça fait un peu leg’ pour aller taquiner le bitume… Ca tombe bien, Gilles s’est dit la même chose. Alors il a sorti la servante, le clé à cliquet et a commencé les choses sérieuses…

L'Opel Calibra Turbo de Gilles - En piste... 3

Le bloc est sorti, la vilo’ est alors équilibré pour recevoir des bielles forgées de chez Da Luz et des pistons de Z20LET (Moteur des Astra et Zafira OPC) qui sont eux aussi forgés. Au dessus, la culasse reçoit des coupelles et ressorts ainsi qu’un arbre à cames à 256 de chez Catcams. 

L'Opel Calibra Turbo de Gilles - En piste... 4

Ouais je sais pas c’que vous en pensez, mais ça sent le turbo tout ça… En l’occurence un Garrett GT2860RS qui vient prendre place sur un collecteur inox. Il siffle et souffle dans un collecteur d’admission gros volume de chez Pegasus. Avec tout ce bazar, le 4 cylindres développe désormais 320 ch et 400 Nm de couple qui envoie direct sur les roues avant via une boite Getrag F28, celle de la Calibra turbo 4×4, mais adaptée pour l’occasion à la traction. En y étant, et pour lui donner un p’tit coup de pouce, le volant moteur est allégé, l’embrayage renforcé (Regal Autosport), le tout, accompagné d’un différentiel torsen Quaife.

L'Opel Calibra Turbo de Gilles - En piste... 5

Maintenant que ça pousse et ça passe au sol, faut aussi que ça y reste ! Et la cure continue… A l’avant, Gilles a posé des triangles Saab en alu et une barre antiroulis de 28mm. Des combinés filetés KW montés sur coupelles réglables viennent enfin prendre place dans les ailes. A l’arrière, on trouve des amortos Gaz Shocks réglables avec des ressorts courts en -60. La barre anti roulis en 23mm vient d’une M3 E36 et les biellettes d’une Audi A6. Pour finir au niveau châssis, tous les silent bloc sont maintenant passés en mode Powerflex ou Strongflex… un bon réflexe…! (On l’oubliera vite celle là hein ?!).

L'Opel Calibra Turbo de Gilles - En piste... 6

Maintenant, faut aussi que ça puisse s’arrêter… Oui on sait jamais, ça peut servir ! Tous ceux qui s’la raconte en disant que les freins c’est pour les fillettes, j’ai tendance à leur dire que c’est juste parce qu’ils ne font pas assez vite ! Et Gilles, sur piste, c’est quand même bien se savoir que tu peux faire confiance à de bonnes mâchoires quand t’as passé le panneau trop tard. Du coup la Calibra est équipée d’un kit gros freins de chez XYZ avec disques de 306mm et étriers 6 pistons. Toutes les durites sont de type avia’ puisque sur circuit, ça chauffe !

L'Opel Calibra Turbo de Gilles - En piste... 7

Pensez bien qu’avec une telle fiche technique, fallait que le plumage se rapporte au ramage… Et là encore, Gilles n’a pas fait les choses à moitié. Et le coupé affiche parfaitement la couleur… Sur les ailes, Gilles a modifié et adapté des extensions de BMW E30. Le pare choc avant vient d’une Mazda 6. Les vitres latérales sont en polycarbonate. A l’arrière, c’est du bestial aussi avec un aileron XXL en carbone et un diffuseur sorti des Hunaudières… ou plutôt d’une Toyota Supra ! Aux 4 coins, des FYK en 17′ chaussées en Michelin Pilot Sport Cup 2. Avec sa robe noire mat, son kit, et ce côté roots, cette Calibra ne cherche pas cacher son jeu, elle est là pour limer les circuits, chasser trajo, détruire du chrono… et elle le fait savoir.

L'Opel Calibra Turbo de Gilles - En piste... 8

L'Opel Calibra Turbo de Gilles - En piste... 9

Et c’est pareil une fois qu’on ouvre la porte… Le vide sidéral où seul l’utile est conservé, monté ou modifié. Le Blackon a été dégagé. Le tableau de bord d’origine est totalement modifié, il conserve sa casquette, une plaque avec le tachy’, le compte tours et quelques manos viennent prendre place devant un volant RRS tulipé. La concole centrale est remplacée par un plaque en carbone qui reçoit le coupe circuit et tous les commutateurs nécessaires pour le faisceau qu’a entièrement refait Gilles…. Ah oubliez les cuir, la moquette et toutes conneries, ici c’est du racing pur et dur. Pédalier, pommeau, frein à main… tout a été revu dans une optique de gain de poids et d’efficacité. Pour maitriser le monstre, un baquet OMP GP Race Light avec harnais… et à ses côtés, le passager a pris la forme d’un réservoir alu de 12l. Enfin un arceau 6 points Wiechers Sport vient renforcer la caisse et un extincteur automatique a été installé. Tout ça pour pour afficher seulement 1000 kg sur la balance pour une rapport poids / puissance équivalent à celui d’une Lotus Exige R !

L'Opel Calibra Turbo de Gilles - En piste... 10

L'Opel Calibra Turbo de Gilles - En piste... 11

L'Opel Calibra Turbo de Gilles - En piste... 12

Un truc de malade ! Si Gilles n’est pas shooté à l’essence, je ferme DLEDMV sur le champ ! Je savais que des petrolheads étaient bien atteints, mais là, c’est d’la passion ou j’y connais rien ! Et pour être franc, ce blog est né pour des gars comme Gilles. Quand je vois tous mes confrères se pavaner dans des caisses neuves, prêtées par les constructeurs et déblatérer tous les mêmes conneries écrites ou récitées à la brosse à reluire et à la vaseline. Ou ces bobos intellos qui te font de la bagnole un sujet de philo du genre, si tu connais pas les anciennes ou que t’as jamais roulé en DS t’es pas d’mon monde! Chez DLEDMV, on préfère vivre dans le monde de Gilles et vous parler de mecs totalement piqués à l’essence.

L'Opel Calibra Turbo de Gilles - En piste... 13

L'Opel Calibra Turbo de Gilles - En piste... 14

Elle est là notre place ! Grâce à lui, on comprend ce que le mot passion veut dire… Passer des nuits blanches, swapper, turbaliser, régler, modifier, fabriquer, adapter, assembler, calculer, réfléchir… il doit avoir les mains aussi fracassées que le grand canyon et les yeux qui doivent trainer par terre. Tout ça juste pour son plaisir ! Se régaler à aligner les tours pour… recommencer quand la caisse est à nouveau posée dans le garage. Parce que des caisses comme la Calibra de Gilles, elles évoluent tout le temps ! Ouais, c’est ça la passion…

L'Opel Calibra Turbo de Gilles - En piste... 15

L'Opel Calibra Turbo de Gilles - En piste... 16

© Didier Loncou & Gilles 


Partage