Partage

Même si Ruf est devenu un constructeur à part entière en 1981, il n’a jamais renié ses origines de préparateurs. Ainsi, vous pouvez passer commande de votre voiture neuve, mais si l’envie vous en prend, vous pouvez aussi demander à c’que votre Ruf reçoive un programme spécifique. Tout dépend de l’épaisseur du paquet de cash qui accompagnera votre demande… En tout cas, c’est comme ça que les Ruf RT12 S et R ont vu le jour !

Ruf RT12 S et R... Deux lettres qui changent tout ! 1

Déjà la RT12, c’est un missile sol-sol dans la pure tradition d’la maison de Pfaffenhausen. Et chez Ruf, on aime développer ses propres caisses. Du coup, hors de question de partir d’une Turbo. Non, la base est une “banale” 997 Carrera que le préparateur/constructeur désosse pour lui greffer des suspat’ maison avec système hydraulique pour relever l’avant afin de passer les obstacles. La carrosserie reçoit son lot d’éléments, ailes, capot, lèvre, pare-choc, aileron… Oui, il faut bien que le plumage soit au niveau du ramage !


Car sous le capot, le Flat 6 est passé à 3.8l et un duo de turbos vient y souffler dans les cornets ! Remap’, injection, allumage… les sorciers de Ruf se sont penchés sur son berceau pour lui tirer 650ch et les distribuer aux roues arrière via une boite 6 manuelle. De quoi envoyer la balle à 356 km/h en explosant au passage la barre des 100 km/h en 3,6 secondes. 

Ruf RT12 S et R... Deux lettres qui changent tout ! 2

Tout ça c’est cool… mais chez Ruf, comme je vous le disais plus haut, on a aussi une clientèle exigeante. Et vous savez c’que c’est l’égo… Quand t’as du pognon, t’aimes bien avoir un jouet que les autres n’ont pas. D’autant plus que le tien doit être mieux que celui des leurs. Chercher pas à comprendre, c’est comme ça. Alors, devant la moue de quelques clients, Aloïs Ruf allait demander à ses ingénieurs de monter le level.

Ruf RT12 S et R... Deux lettres qui changent tout ! 3

Ruf RT12 S et R... Deux lettres qui changent tout ! 9

Du coup, ils mirent un coup de clé pour faire passer la puissance à 685ch… Et la RT12 se retrouvait avec un S collé au cul, grapillait 2 dixièmes sur le 0 à 100 et pouvait désormais croiser à 362 km/h max. Ouais voilà, vous aussi vous vous dites que tout ça pour quelques malheureux dixièmes et 6 km/h, faut vraiment chipoter et ne plus savoir quoi faire de son plan épargne ! 

Ruf RT12 S et R... Deux lettres qui changent tout ! 10

Ruf RT12 S et R... Deux lettres qui changent tout ! 11

Mais il faut croire que même là, ça ne suffisait pas, et pour les derniers râleurs, Ruf a donc décliné la RT12 R… et là, ça envoyait du steak saignant ! La caisse à l’aéro optimisée, malgré son passage en 4RM, subissait un régime sec (Emploi massif d’alu et de carbone) pour perdre 200 kg. Ses turbos soufflaient encore plus fort pour tirer 730 ch du Flat 6. La Vmax venait chatouiller les 380… 

Ruf RT12 S et R... Deux lettres qui changent tout ! 12

Ruf RT12 S et R... Deux lettres qui changent tout ! 13

D’ailleurs c’est une Ruf RT12 S qui détient le record de la Cannonball Run de New York à Los Angeles, une vraie caisse de bad boy !

Ruf RT12 S et R... Deux lettres qui changent tout ! 14

© Ruf via signatures éventuelles


Partage