Partage

La première Ginetta à poser ses roues sur DLEDMV. Et pas n’importe laquelle, une G12, sorte de micromachine aussi nerveuse que légère donc forcément agile. Sauf que celle là, elle est bien shootée pour aller chercher les chronos en Hillclimb, mais aussi dans les épreuves classiques sur circuits…

Hillclimb Monster : Ginetta G12 - Poids / Puissance ! 1

La marque a vu le jour en Angleterre en 1958, sortie de l’imagination des frères Walklett. Ginetta est une petite fabrication de voitures de sport. Les frangins assemblent des châssis tubulaires compacts qu’ils équipent ensuite d’éléments empruntés chez Ford, Rover, Lotus… du pur artisanat anglais. Puis une caisse en fibre vient recouvrir le tout pour offrir un poids plus que contenu. Pas forcément puissantes, les Ginetta sont surtout vives et agiles, adeptes de la religion “Light is Right”. 


En 66, la G12 entre en jeu, il s’agit d’une évolution de la G4. Enfin une grosse évolution puisque si le gabarit et le dessin ne changent quasiment pas, le moteur migre derrière le pilote en position centrale arrière. 50 exemplaires seront vendus entre 66 et 68.

Hillclimb Monster : Ginetta G12 - Poids / Puissance ! 2

C’est donc l’un d’entre eux qu’a choisi Massimo Guerra pour courir en championnat classique italien. Sa Ginetta G12, il s’en sert donc aussi bin en Hillclimb que sur piste, où elle fait partie des favorites. En même temps, accusant que 580 kg, elle reçoit un 4 pattes 1.6 l double arbres Lotus (Qui remplace le 997 cm3 Cosworth d’origine), gavé par deux carbus Weber pour développer 160 ch qui partent sur les roues arrière via une boite 5 manu Hewland. La châssis tubulaire reçoit des double triangulations à l’avant et à l’arrière avec coilovers et un freinage Girling.

Hillclimb Monster : Ginetta G12 - Poids / Puissance ! 3

La petite bombe saute de virage en virage… 

© HillClimb Monsters & signatures éventuelles


Partage