Qui dit Alfa 75 dit propulsion au caractère entier et violent. D’autant plus quand la belle italienne se retrouvait shootée au turbo… D’autant plus quand elle recevait sur ses fesses le logo “Evoluzione”… Et d’autant plus quand Alfa Romeo allait la transformer en monstre pour l’engager en IMSA…

Alfa 75 Turbo IMSA - La plus ultime ! 1

En 1985, Alfa fête sa 75ème année. Et en guise de grosse bougie, elle présente son… Alfa 75, considérée comme la “Nuova Giulietta”. La caisse est belle, performante et nerveuse en affichant un caractère affirmé, digne d’une vraie italienne. Mais les choses ne font que commencer…

Alfa 75 Turbo IMSA - La plus ultime ! 2


En bonne Alfa, il lui faut un moteur explosif pour aller réveiller les roues arrière et lui faire remuer le cul. Il y avait bien le V6 Busso 2.5l fort de 156 ch, mais il était plus là pour aller taquiner les allemandes sur la file de gauche de l’Autobahn. Non, pour plus de sport pur et dur, il faudra attendre 1986 et l’arrivée de la 1.8l Turbo. Un Garrett T3 vient souffler la tempête sous le capot et envoyer 155 ch tout juste disciplinés. Du moins, ils ont la fâcheuse tendance à débarquer tous en même temps et subitement. La 75 devient brutale, bestiale, d’autant plus avec un poids de seulement 1200 kg. L’effet ON – OFF de son turbo en fait une bombe caractérielle et délicate, à ne pas mettre entre toutes les mains, même si un différentiel à glissement limité vient aider la motricité. Les sportifs sont ravis.

Alfa 75 Turbo IMSA - La plus ultime ! 3

Mais les choses ne s’arrêtent pas là. En 87, Alfa revoit discrètement sa copie. La Phase 2 reçoit principalement des modifs intérieures (Nouvelle sellerie et finition revue) et les sportives sont équipées d’un kit spécifique avec élargisseurs d’ailes, aileron, spoiler et bas de caisse. Le 2.0 Twin Spark débarque sous le capot et le V6 Busso passe de 2.5l à 3.0l et 188 ch.

Alfa 75 Turbo IMSA - La plus ultime ! 4

Mais voilà, Alfa a une autre idée en tête, homologuer sa berline en Gr.A, logique quand on voit le passé sportif de la marque. Pour ce faire, la 75 Turbo va passer en mode Evoluzione pour 500 exemplaires. En Europe, la 75 va alors courir aussi bien sur circuit (WTCC, ETCC, ITC…) qu’en rallye. Mais le pâté de tête, la crème de la crème, c’est en IMSA qu’il va falloir aller la chercher. Enfin, malgré son nom, pas besoin de traverser l’Atlantique.

Alfa 75 Turbo IMSA - La plus ultime ! 5

Alfa 75 Turbo IMSA - La plus ultime ! 6

J’vous explique… Vous connaissez le Tour d’Italie ? Eh bien c’était une course qui mêlait circuit et rallye. Pendant 5 jours, des spéciales routières permettaient de rejoindre plusieurs circuits sur lesquels se déroulaient des épreuves chronométrées. Mis à part que la course attirait les foules, les médias, les pilotes les plus talentueux et en conséquence, les constructeurs et leurs monstres. Car pour ne rien gâcher, le règlement autorisait l’engagement des engins les plus délirants du sport auto… Gr.5 et Gr.4.

Alfa 75 Turbo IMSA - La plus ultime ! 7

Alfa 75 Turbo IMSA - La plus ultime ! 8

Le Tour d’Italie a connu ses heures de gloires de 73 à 80. Andruet, Alèn, Röhrl, Villeneuve, Scheckter, Rgazzoni, Fréquelin, Patrese, Mouton, Alboreto… la course séduisait les champions, toutes disciplines confondues. Mais une fois encore, les monstres devenant trop rapides et dangereux, la course est interrompue avant de faire son grand retour en 88. Et justement, pour séduire les équipages, les organisateurs ouvrent les vannes… En plus des Gr.A qui représentent l’élite du rallye, allez savoir pourquoi, mais le règlement autorise l’engagement des GTP et IMSA… Il n’en faut pas plus pour exciter les ingénieurs d’Alfa Corse. En deux mois, l’équipe de Giorgio Pianta va transformer l’Alfa 75 Evoluzione pour la faire passer aux spécifications IMSA, bien plus permissives que celles du Gr.A.

Alfa 75 Turbo IMSA - La plus ultime ! 9

En prévision à son homologation en Gr.A, l’Evoluzione possédait une caisse renforcée. Pour passer en mode IMSA, ses voies s’élargissent, et de nouvelles ailes musclées viennent recouvrir les roues qui débordent. L’aileron XXL posé sur le coffre est en carbone. Enfin, au niveau du bloc, on retrouve le 4 cylindres d’1.8l turbo shooté aux hormones pour passer à 388 ch. Prête pour le grand retour de l’édition 88 du Tour d’Italie, l’Alfa 75 Turbo IMSA va offrir un retentissant triplé à Alfa Romeo. L’année suivante, elle réédite l’exploit avec ce cou ci, 400 ch sous le capot. Mais la course et son règlement spécifique, qui impose de fabriquer un voiture spécialement pour elle, n’est plus du gout des constructeurs. Au terme cette 2ème édition, le Tour d’Italie n’est pas reconduit.

Alfa 75 Turbo IMSA - La plus ultime ! 10

Alfa 75 Turbo IMSA - La plus ultime ! 11

Une dernière tentative aura lieu en 2011… Elle est rebaptisée Trofeo Tecno Piemonte et propose un parcours entre Turin et Rome, exclusivement réservé aux GT. Elle ne reverra pas le jour en 2012.

Alfa 75 Turbo IMSA - La plus ultime ! 12

Alfa 75 Turbo IMSA - La plus ultime ! 13

Il n’empêche que pour en revenir à notre star, l’Alfa 75 Turbo IMSA n’a participé qu’à deux courses… qu’elle a gagnées. Elle fait partie de ces engins qui ont marqué l’histoire du sport auto, aussi bien par leur fiche technique que par leur gueule.

 

© davide458italia – DLEDMV & Signatures éventuelles