« Boomerang » est un mot rigolo. A la fois instrument de chasse aborigène, photo animée agaçante de réseau social, chaîne de télé pour enfants, émission littéraire pour bobo Parisien prétentieux… Il sert à toutes les sauces. Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’il à servi pour baptiser un modèle de Maserati qui marquât largement son temps !

Maserati Boomerang - A la serpe ! 1

Je sais pas vous, mais moi personnellement je n’ai jamais réussi à faire revenir un boomerang. J’ai eu beau essayer de le jeter des centaines de fois, j’étais toujours obligé de courir le récupérer. Parce que ça vole loin ce bordel ! Est-ce que c’était prémonitoire de la part de Maserati quand ils ont baptisé ce modèle ? Probablement, car ce modèle unique à été vendu à un collectionneur, et que la marque Italienne ne pourra probablement jamais le récupérer…


La Maserati Boomerang est très certainement un ovni dans le milieu de la bagnole. Dessinée par Giorgetto Giugiaro, elle a été présentée au salon de Turin en 1971 sur le stand Italdesign au cotés de la Lotus Esprit. D’ailleurs en y regardant de plus près, le lien de parenté est indéniable.

Maserati Boomerang - A la serpe ! 2

Bon après en tout honnêteté, l’époque ou a été dessinée cette auto veut que toutes les voitures de sport puissent couper des animaux en deux avec leur capot. Si vous regardez bien les dessins Italiens de l’époque comme l’Alfa Romeo Carabo, le concept Stratos qui préfigura le modèle de production, la Lamborghini Urraco, la Bizzarini Manta… Toutes avaient cette forme taillée à la serpe et ajustée à l’équerre (le mot exact est cunéiforme, mais on va encore dire que je suis grossier !), si fabuleusement kitsch vu de 2020 !

Maserati Boomerang - A la serpe ! 3

Maserati Boomerang - A la serpe ! 4

D’ailleurs, certains modèles dessinés par Giugiaro qui ont vu le jour quelques années plus tard découlent directement de ce concept. Le plus connu étant la De Lorean ! Ah oui vous voyez, il y a quelque chose hein ? Je reste quand même un peu perplexe sur le volant et l’instrumentation de bord, bien que ce soit assurément une pièce de design remarquable ! Mais qui suis-je hein ?

Maserati Boomerang - A la serpe ! 5

Maserati Boomerang - A la serpe ! 6

Mais revenons à nos moutons. La Boomerang que vous avez sous les yeux est donc le seul et unique modèle qui existe à l’échelle planétaire. Après la présentation de la maquette, l’on s’est dit chez Italdesign que ce serait quand même sympa de la voir rouler cette auto. Et c’est en 1972 que la surprise est arrivée au salon de Genève. Les ingénieurs se sont servis du châssis d’une Maserati Bora pour développer un modèle parfaitement « roulable » et homologable.

Cela tombait plutôt pas bien, vu que la Bora sortait également de l’imagination d’Italdesign. Au programme, l’ingénieux sous-châssis tubulaire qui porte le moteur et la boite. Et surtout le V8 4,7L de 310 ch capable d’emmener la bestiole à plus de 300 km/h ! « Capable de » oui, parce qu’en vérité personne n’emmènera flirter ce modèle unique avec les 83 mètres/ seconde. (si si ça fait ça, j’ai calculé !)

Maserati Boomerang - A la serpe ! 13

Maserati Boomerang - A la serpe ! 14

La Maserati écuma les salons Européens pendant quelques mois, puis trouva un acheteur sur le salon de Barcelone. Elle demeura sous le soleil espagnol pendant quelques années jusqu’à ce qu’elle soit rachetée par un touriste Allemand. Celui-ci la fit restaurer et la revendit à un autre propriétaire qui lui fit faire un certain nombre de concours d’élégance. Bagatelle, Pebble Beach, Monterey, Monaco… La Boomerang n’a jamais aussi bien portée son nom.

Maserati Boomerang - A la serpe ! 15

Voila le genre de caisse dont la côte explose à chaque vente aux enchères. Vendue 721 000 € en 2002, puis 3 335 000 € en 2015 (oui, il y a bien un zéro en plus), nul ne sait combien elle atteindra dans le futur, ni ce que peut bien foutre avec son propriétaire. Ce qu’il y a de sur par contre, c’est qu’il ne roule surement pas avec, et que le plus important avec un boomerang, c’est de ne pas se le prendre dans la tronche !

Maserati Boomerang - A la serpe ! 16

©Bonhams