Si de notre côté de l’Atlantique on voit le sport auto américain à travers la NASCAR, l’Indycar ou encore le Dragster, avec bières, hot dog et pit girls, il faut savoir qu’aux States aussi ils ont leur lot de séries nationales pour amateurs… toujours avec bières, hot dog, pit girls… et VW Corrado sous testo !

VW Corrado GT3 sauce NASCAR... 1

Aux States ils ont le SCCA, c’est l’équivalent de notre EHPAD FFSA. sauf que de leur côté de l’Atlantique, ils se chargent de rendre le sport auto fun et accessible pendant que chez nous, ils préfèrent s’en foutre plein les poches au détriment de leurs licenciés et du sport auto. Le Sports Car Club of America est géré directement par un bureau mis à part que les différents règlements des séries sont directement faits par les associations d’organisation. Grosso modo, c’est ceux qui courent qui dictent les règles, l’état major est juste là pour valider et vérifier que les valeurs du SCCA sont bien respectées, à savoir “a safe, fun and exciting motorsports experience for auto enthusiasts”. Je vous laisse traduire par vous même, car quand je compare avec celles de la FFSA – “Réglementer, organiser et promouvoir la pratique du sport automobile et du karting”… pas de passion ni de fun –  ça me donne juste envie de pleurer !

VW Corrado GT3 sauce NASCAR... 2


VW Corrado GT3 sauce NASCAR... 3

Cette VW Corrado frotte du pare-choc en NaSport GT3. Comme son nom l’indique, c’est un championnat amateur basé sur des caisses atmos. Le règlement est plutôt libre et ouvert à partir du moment où les normes de sécurités sont respectées, puis les voitures sont ensuite classées dans des catégories en fonction de leur rapport poids / puissance. Ca assure des plateaux fun, très variés mais où les caisses sont proches en perfs et où la différence se fait au réglage et au pilotage.

La stratégie de cette Corrado c’est de se la jouer light is right. Si ce n’est la gueule, elle n’a rien d’un Corrado. Avec c’te caisse on est un peu dans l’esprit Nascar… un châssis tubulaire, un bloc VW atmo gavé aux hormones et des panneaux en fibres pour lui donner le look d’une caisse de production.

VW Corrado GT3 sauce NASCAR... 4

VW Corrado GT3 sauce NASCAR... 5

Un treillis tubulaire accompagné d’un plancher plat en tôles d’alu avec arceau intégré, reçoit ainsi les trains roulants maintenus par des combinés Öhlins et freinés par du AP Racing à double maitre-cylindre, qui se cache derrière des jantes en 15″ à écrou central aérées par des Turbofans BBS et chaussées en slicks Goodyear Eagle. En guise d’habitacle, un baquet carbone emprunté à une Porsche 935, des harnais Schroth, volant Personnal en quick release, commande alu pour la boite séquentielle, pédalier Tilton, extincteur automatique et en guise de tableau de bord, une tôle alu habillée d’un compte tour Stewart-Warner et de différents manos.

A l’avant, on retrouve un vaillant 4 pattes d’origine VW. Un 2.0 l 8 soupapes de Golf GTi, revu de fond en comble, gavé par deux gros carbus Dell’Orto alimentés par une boite à air alu XXL. Avec sa gestion Electromotive sur mesure, le gazier va chercher ses 240 ch jusqu’à 9500 trs pour les envoyer aux roues avant via une boite 5 Getrag accompagnée d’une commande séquentielle SQS Racing et d’un DGL Quaife.

Au niveau gueule, des panneaux viennent recouvrir le squelette métallique et lui donner le look d’un Corrado à l’avant affuté et au cul élargi. Lèvre avant, spoiler ducktail à l’arrière, renforts, et pour y entrer, tout se passe par la fenêtre ! C’est du rock’n roll, ça peut courir et le contrat est rempli, c’est fun !

© Duckvids & roadracer258 via BaT

a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a