Pennzoil, c’est fabricant d’huile moteur synthétique qui aime bien se payer des vidéos musclées pour ses campagnes de pub. Ken Block, c’est le pilote business par excellence, aussi fin pour la négocier ses sponsors que pour lancer des marques de fringues ou faire des millions de vues sur Youtube ! Forcément, quand les 2 décident de faire un coup ensemble, ça envoie du pâté !

Terrakhana : Quand Pennzoil et Ken Block se rencontrent... 1

Terrakhana : Quand Pennzoil et Ken Block se rencontrent... 2

Pennzoil sait faire le buzz dans ses vidéos. La série Joyride notamment qui lui permet de faire fumer des monstres mécaniques. Viper ACR, Ferrari 488 GTB, Challenger Hellcat, et d’autres ont eu à transformer leurs trains de pneus en fumée pour le bonheur des spots publicitaires. Ha ça nous change de nos spots nationaux, qui nous expliquent tout le bienfait de leur came à grand renfort de monospaces et citadines mazoutées ! Oui, chez Pennzoil, on a compris que le spectacle, c’est mieux pour faire parler de soi.


Terrakhana : Quand Pennzoil et Ken Block se rencontrent... 3

Et justement, niveau spectacle, il y en a un autre qui a tout compris, à tel point qu’il a créé son image plus grâce à ses shows motorisés qu’à son palmarès. Ca peut faire sourire, mais je pense que ses détracteurs oublieraient rapidement leur sarcasme à la vue du compte en banque de Sieur Block qui lui, a compris la finalité du sport auto de notre époque.

Terrakhana : Quand Pennzoil et Ken Block se rencontrent... 4

[affilinet_performance_ad size=728×90]

Il a gagné quelques épreuves en Rally America à ses débuts, a réussi à engranger quelques point en WRC et Global RX, s’est offert un podium aux X-Games, mais sinon, aucun titre ou résultat probant… et pourtant, les sponsors se l’arrachent et sa participation à une épreuve est synonyme de retombées médiatiques ! La force d’une communauté sociale en pleine forme et c’est ce que veulent les sponsors aujourd’hui. Comme quoi, l’influence paye plus que les titres… (P’tit message envoyé justement aux régies françaises, toujours bloquées dans le passé… Ho les gars, on est en 2017 !).

Terrakhana : Quand Pennzoil et Ken Block se rencontrent... 5

C’est simple, Ken, une fois débarrassé de Barbie, a compris que le sport auto, ça doit être avant tout un show, du spectacle, un plaisir visuel et sonore. Et ça, le gars, il gère ! Une sortie de route, un tonneau, un gros crash, feront plus d’audience qu’une course en tête en solitaire ! Demandez à Ogier ce qu’il en pense des retombées médiatiques avec ses 4 titres mondiaux en WRC, ou allez voir une épreuve du GT Tour si vous voulez vous endormir au bord d’un circuit !

Terrakhana : Quand Pennzoil et Ken Block se rencontrent... 6

Bref, pour son dernier buzz, Pennzoil a justement fait appel à Ken Block. Et de ce partenariat est né un truc bien déjanté, un dirt à la sauce Doonies, dans un désert de Swing Arm City dans l’Utah. Pour l’occasion, Block a sorti et déchainé les 600 ch de sa Fiesta ST RX43. 

Terrakhana : Quand Pennzoil et Ken Block se rencontrent... 7

Ca s’appelle « Terrakhana : The Ultimate Dirt Playground – Swing Arm City » et vous allez en bouffer du sable… mais c’est fun, et encore une fois, le show est assuré de main de maitre !

© Pennzoil & signatures éventuelles