Porsche 993 400R – Werks de rage !



Gunther Werks… Vous imaginez déjà un préparateur allemand, élevé à la Stoeffler et à la Kronenbourg, et connaissant par coeur le catalogue de tous les modèles Porsche qui ont foulé l’asphalte depuis 1931. Eh bien non, Gunther Werks n’est que le nom d’un nouveau préparateur californien qui, Ô comble de l’originalité, se lance dans la préparation porschienne de type restomod… et la 400R est sa 1ère proposition…

Couillu de se lancer dans ce secteur quand on a l’un des meilleurs spécialistes comme voisin, j’ai nommé Singer. Il n’empêche que pour une 1ère, c’est une belle 1ère ! Déjà la base, Gunther Werks s’est attaqué à la 993, modèle emblématique pour les aficionados puisqu’il s’agit de la dernière 911 refroidie par air, et proposant un dessin qui découlait encore de la 911 1ère du nom.


Cette 993, ils l’ont revue de fond en comble. Esthétique, habitacle ainsi que la partie châssis / moteur. Si je me fie à leur discourt, la 400R est une vision moderne qui respecte l’héritage de la 993, enfin surtout la 993 RS, un des fantasmes les plus désirables des Porschistes.

Du coup, la 993 parfaite chez Gunther Werks, ils l’ont débarrassée de ses petits appendices et on se retrouve avec une robe finalement simple, mais qui ne contient aucune fausse note. C’est sobre, ça va à l’essentiel avec beacoup de muscles. Du racing classe mais qui en impose sa mère ! On sent la recherche du détail, les phares à Led avec fond noir, les feux arrière rouge parfaitement intégrés, le galbe des hanches, celui de l’aileron, impressionnant physiquement mais sans tomber dans le cliché…. Ouais, dehors, c’est plutôt pas mal. Sachant que toutes les pièces du kit sont en carbone.

Dedans, ben c’est pareil ! Race & class… Tendu de noir, les matériaux sont nobles, cuir, alu, Alcantara, carbone… le tout agrémenté de quelques coutures rouge. Là aussi, on peut passer des plombes à chercher la faute de gout, on finira par revenir bredouille !

Sous la robe, le châssis vois ses voies élargies de 30mm, exactement comme la RS d’origine. Les suspat’ sont confiées à des KW Clubsport avec Hydraulic Lift System. Toutes les liaisons sont améliorées, renforcées et revues à la hausse. Le freinLe tout est caché derrière des jantes maison, RS Spec Evo en 18′ chaussées en Pirelli P Zero Rosso. Le freinage est signé Brembo et emprunté à une GTR R35 avec disques et étriers 6 pistons. De quoi se péter les chicots contre le volant !

Enfin sous le capot arrière, le flat 6 est revu par les sorciers de la maison tout en gardant son refroidissement par air. La cylindrée est revue à la hausse pour passer de 3.6l à 4.0l. Pistons forgés Mahle, culasse retravaillée, admission retouchée, ligne Inox sur mesure, le gazier accuse 400 ch perchés à 7800 trs. Enfin la boite 5 est toujours la G50 mis à part que les pignons sont modifiés, renforcés et raccourcis.


Au final le tableau est plutôt sympathique… jusqu’à ce qu’on apprenne que Gunther Werks n’en assemblera que 25 modèles, chacun vendu au prix de 450.000 €… ha ben ouais, vu comme ça, ça pique un peu !

© Gunther Werks 


Advertisements

Laisser un commentaire