’54 300 SL AMG – La théorie du gâchis…! 1



L’histoire est simple… Prenez une Mercedes 300 SL. Une vraie hein, la Gullwing ! Tant qu’à faire… Ensuite, demandez à AMG de la moderniser, parce que vous admettrez qu’une 300 SL c’est vieux, ça pue, ça craint quoi ! Ya pas la clim, les sièges électriques, le MP3… Comme quoi, l’argent pour tout acheter, sauf le bon gout !

L’initiative date de 2006, et on la doit au Sultan de Bruneï ! Apparemment son Altesse ne sait plus trop quoi faire de ses dollars… Alors un matin, alors qu’il devait visiter son garage et parcourir ses quelques 7000 voitures (Chez lui, Gran Turismo, c’est en live et tous les jours !), dont certains modèles fabriqués exclusivement pour lui, il fut pris par l’envie de demander à AMG comment rendre ses 6 Mercedes 300 SL un peu plus personnelles…! Oui, 6 ! 


Et dire que chez AMG ils ont dit “Oui”…! Comme quoi rien n’arrête le pouvoir de l’argent ! C’est qu’une histoire de zéros en définitive… Et là ils lui ont dit qu’il en fallait 6… Comme le nombre de ses voitures tiens ! Mais 6 zéros derrière un 1… Et ça pour chacune des six 300 SL ! Et en Euros… C’est mieux ! Sacré taux de change…!

Donc pour la modique somme d’1 million d’€ par voiture, la carrosserie a reçu un traitement anti-corrosion (hormis les éléments en aluminium !) et recouverte d’une nouvelle peinture métallisée. Par la même occasion, les rétros sont remplacés par des homologues électriques et dégivrants, la trappe à carburant déplacée, des vitres teintées en vert et des jantes alu modernes en 17’… Je vais vomir, je reviens…!

Voilà  ! Reprenons ! Sous le capot, un moderne V8 AMG M119 de 6.0 l et fort de 380 ch, accouplé à une boite automatique 4 rapports. La ligne reçoit un catalyseur afin de respecter les normes anti-pollution en vigueur. La vitesse, en bonne Mercedes “moderne” est limitée à 250 km/h ! Le châssis aussi est revu de fond en comble (Heureusement … Pour 1 million !). Trains roulants empruntés à des modèles plus modernes, carbone, combinés Bilstein, freins de C36 AMG…

Boooaaaaarrppppppp…. Excusez moi !

A l’intérieur, on touche la classe mondiale comme disait l’autre ! Le tableau de bord est d’origine… Recouvert de carbone et de cuir Nappa quand même ! Cuir qui habille les Récaro électriques, le volant équipé d’airbag, mais également la console centrale ainsi que la plage arrière. Coutures à contraste, moquette épaisse au sol et dans le coffre, enfin, de l’Alcantara se charge des seuils, pavillon, montants…! L’instrumentation est identique à l’originale, mais entièrement refaite avec un technologie moderne. Clim et chauffage sont bien sur de la partie. Et pour les sorties nocturnes à la “Pompélup”, une sono est adaptée. Autoradio Becker vintage look, avec chargeur CD, USB, prise iPod, ampli, HP qui font “boum boum”… 

“Pimp my ride” en quelque sorte, mais version je gâche le patrimoine en échange d’un gros chèque ! Chacun des 6 coupé recevant une couleur différentes des autres, extérieure ou intérieure !


Enfin, AMG validait chacune des modifications après une batterie de tests sur circuit, aux mains expertes des pilotes d’essai maison. Hé oui, 1 million !

Mais AMG, fière de son travail, et probablement de la rentabilité de la chose, a réussi, outre les 6 voitures du Sultan de Bruneï, à en fabriquer 5 autres ! 11 au total, dont 3 roadsters…!  Dont un coupé qui a reçu un magnifique covering version camouflage tellement tendance… On touche le fond  ! Tout a été fait dans une extrême discrétion… Tu m’étonnes ! 

Alors oui, autant une basique Fiat est-européenne sauvée de la rouille, un modeste coupé Volvo 240 remis sur route à la sauce hot rod, même une Golf 1 GTI modifiée dans le style des 80’s… Ca ne gâche pas grand chose, mis à part énerver des anciens combattants à l’esprit aussi ouvert que les cuisses d’une religieuse frigide… Autant faire subir une cure de modernisation à une Gullwing, même signée AMG, sous couvert d’un chèque au montant exorbitant… Ca fout la chtouille, et je ne suis pas convaincu que ça fasse monter la côte de l’engin ! En même temps, les 911 connaissent le même sort via Singer, les Jaguar Type E sont reconstruites par Eagle, mais chacune reçoit une modernisation parfaitement intégrée, discrète, en gardant l’état d’esprit d’origine avec un style vintage, qui finalement les subliment et les rendent uniques. Mais ces 300 SL, mélange d’ancien et de moderne, je ne sais pas , un truc me choque…! Peut être la base, un tel mythe, oser s’attaquer à une 300 SL… Ou ce contraste, mal intégré, qui tombe dans le mauvais gout ! Ce serait un peu comme aller manger chez un chef étoilé en jean basket, en accompagnant les délicieux mets avec du Coca ! Un beau gâchis ! 

© Photos : Mercedes AMG via signatures éventuelles



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “’54 300 SL AMG – La théorie du gâchis…!