Le coupé Mercos W126 ? C’est David et Jonathan à fond, la chemise ouverte sur une touffe poilue qui peine à dissimuler une chaine en or qui brille ! Ouais le W126 c’est le Mia sur 4 roues… Ou alors c’est un monstre badgé AMG avec un V8 de 6.0 l… Choisissez votre camp…!

DLEDMV_Mercedes_560_SEC_AMG_07
DLEDMV_Mercedes_560_SEC_AMG_06

Ouais parce qu’un coupé 560 SEC ça peut aussi être sympa, et ce,  malgré son allure de paquebot et sa carrure d’armoire normande.


DLEDMV_Mercedes_560_SEC_AMG_05

Je reconnais que ce dessin typique d’une époque où il fallait en imposer pour montrer son statut social, était devenu quelque peu ringard, mais finalement, le temps et la nostalgie les remettent au gout du jour… Nan, j’ai pas dit youngtimer !

DLEDMV_Mercedes_560_SEC_AMG_04

Puis en même temps, à l’époque, certains préparateurs s’étaient occupés du gros bébé, en essayant de lui donner un look plus sportif, ou du moins, plus méchant ! Brabus, Koenig… et bien sûr celui qui nous intéresse aujourd’hui, AMG.

DLEDMV_Mercedes_560_SEC_AMG_02

En 1988 AMG était encore loin de se douter qu’un jour ils seraient directement proposés dans les concessions étoilées. Non, AMG c’était un sorcier doué, qui faisait gagner les grÖsses berlines Mercedes sur les circuits le dimanche, et qui faisait du tuning les autres jours de la semaine. La W126 a donc forcément eu droit à sa cure de testostérone… Sous le gros capot, le V8 maison, un 5953 cm3 32 soupapes, qui offrait 385 ch et 556 Nm… à des régimes dignes d’un mazout… Entendez par là, moins de 6000 trs !

DLEDMV_Mercedes_560_SEC_AMG_03

Un antique boite auto à 4 rapports faisait du mieux qu’elle pouvait, via un autobloquant pour passer la puissance au roues arrières en 17′. Le tout pour offrir un soupçon d’esprit sportif à  une enclume de plus d’1 tonne 800… Haaaa toute une époque ! Ils ne furent pas nombreux à débourser les plus de 168.000 €  et s’acquitter d’une CG  accompagnée de l’annuelle vignette de 40 CV fiscaux… minimum !

DLEDMV_Mercedes_560_SEC_AMG_01

Alors oui, tout ceci peut faire sourire aujourd’hui, où une berline badgée AMG sort 585 ch hors taxes ! Mais aura t-elle autant de classe qu’une 560 SEC dans presque 30 ans ? Pas persuadé…!

© ElectricFederal & Mercedes AMG via signatures éventuelles