Vous savez que j’essaye autant que faire ce peut, de me fournir chez les poids lourds de la catégorie. Non pas qu’ils diffusent des conneries, bien au contraire, mais souvent nous y sommes déjà tous… Mais cette Volvo 240… Nan, je ne pouvais pas la laisser passer !

DLEDMV_Volvo_240_Swap2JZGTE_15

Parce que cette 240, toute de rouge vêtue, elle envoie quand même méchamment sa race ! Un classic européen, qui, comme toute Volvo, et comme déjà abordé à maintes reprises, n’a pas grand chose de véritablement sexy… Du moins lorsqu’elle est laissée telle la banale berline sortie des chaines de montages suédoises. Mais mettez lui 2 – 3 bricoles, rapprochez la du bitume, un jeu de roulettes gentiment et soigneusement choisies et vous verrez que même une brique peut devenir visuellement attirante !


DLEDMV_Volvo_240_Swap2JZGTE_14

Donc en caisses européennes potentiellement modifiables et « stançables », il n’y a pas que Béhème, Mercos ou Audi et VW. Toute marque est bonne à prendre, à partir du moment que c’est avec bon gout. Mais tout ça nous en avons déjà parlé à plusieurs reprises.

DLEDMV_Volvo_240_Swap2JZGTE_08

Mis à part que sous le capot des Volvo classiques, c’est rarement excitant. Mais heureusement que le swap est là ! C’est donc ce qu’a utilisé Eemili Vuorela, le proprio de cette charmante et violente 240 rouge sang. Un finlandais qui vit en Finlande (jusqu’à là rien d’exceptionnel !). Mais on sait que les finlandais, quand il se lâchent, ils font rarement les choses à moitié ! Et Eemili aussi… Le gentil 4 cylindres est donc vite remisé à la benne, et un 6 en ligne vient prendre sa place. Pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit du 2JZ-GTE qui fait d’habitude le bonheur de la Toyota Supra MK4.

DLEDMV_Volvo_240_Swap2JZGTE_13

A y être, le 6 pattes est revu de fond en comble et quelques coups de clés plus tard, il passe en 700+ et dégomme les pneus de la Volvo en moins de temps qu’il ne m’en a fallu pour l’écrire ! Bon, tout est revu, admission, injection, gestion, filtration, turbo-compression,… tant que ça se termine par « ion ».

DLEDMV_Volvo_240_Swap2JZGTE_11

DLEDMV_Volvo_240_Swap2JZGTE_10

Cette cavalerie sauvage est transmise aux roues arrières via une boite Toyota. La tenue de route est confiée à un jeu de suspats’ sur coussins d’air réglables en 3D. Les pneus arrières en 205/40/16 mordent dans l’asphalte à pleine gomme pour tenter de passer tout ça au sol. L’originalité vient des jantes de Corvette C4 qui vont à merveille aux lignes cubiques de la suédoise.

DLEDMV_Volvo_240_Swap2JZGTE_12

Pour ralentir les ardeurs de la caisse, des disques de S60 accompagnés d’étriers Willwood. L’intérieur brouille les pistes avec des baquets carbone GA Seats et sa banquette arrière, recouverts de cuir chocolat et de tissu vintage à souhait.

DLEDMV_Volvo_240_Swap2JZGTE_09

Je sais pas vous, mais j’en ai encore les fesses qui font bravo ! Elle envoie vraiment sa race cette suédoise…

DLEDMV_Volvo_240_Swap2JZGTE_01

© Stancenation via Jape Titinen