Partage

Trouver des vidéos de GTI françaises c’est facile… Mais imposez vous un critère de qualité en éliminant les vidéos filmées les yeux fermés avec l’image tremblante et le son pourri, et vous éliminez 98% des prétendantes…! Alors, quand on en trouve une de qualité, sur une GT Turbo, et qui n’a pas encore fait le tour du web… Ca débarque sur De l’essence dans mes veines !

DLEDMV Renault S5 GT Turbo Braid16

DLEDMV Renault S5 GT Turbo Braid13

La GT Turbo, c’est la GTI française par excellence. Quand Peugeot misait sur l’atmo et la cylindrée, Renault continuait de capitaliser sur son  1,4 Cléon Fonte sur lequel ils avaient greffé un turbo Garett ! Né dans les années 60, le Cléon est une institution à lui seul, il a fait le bonheur d’une ribambelle de berlines badgées du losange. De la Floride en passant par la R8 Gordini, avant de voir sa cylindrée passer à 1397cm3 pour se retrouver sous les capots des R5 Alpine et Alpine Turbo, R11 Turbo, même la 5 Turbo. C’est donc logiquement qu’il trouva sa place dans le berceau de la Super 5 GT Turbo.


DLEDMV Renault S5 GT Turbo Braid08

DLEDMV Renault S5 GT Turbo Braid02

DLEDMV Renault S5 GT Turbo Braid11

Celle qui devait représenter Renault dans la guerre des GTI qui faisait rage depuis la fin des années 70 avec l’arrivée d’une allemande provocatrice, la Golf GTI. Un Garett T2 refroidi à air (Puis par eau sur les Ph2) s’occupait de souffler à 0,7 bars dans le petit 1,4 l gavé par un carbu Solex. 115 ch, ça peut paraitre léger… Mais avec un poids de 830 kg, et une pêche à revendre, la puce de Billancourt se bouffait le 0 à 100 en moins de 8 secondes ! La vitesse ? On s’en fout puisque la petite sportive, par son caractère de con qui met à mal ses petites roues de 13′, n’était pas foncièrement faite pour la file de gauche d’une autoroute ! Elle, c’est une teigneuse…

DLEDMV Renault S5 GT Turbo Braid04

DLEDMV Renault S5 GT Turbo Braid10

DLEDMV Renault S5 GT Turbo Braid12

C’était ça la GT Turbo, une boule de nerfs, à la tenue de route qu’il fallait décoder. Le turbo, au caractère On-Off, vous obligeait à anticiper, à l’ancienne ! Sinon le train avant jetait l’éponge et vous vous retrouviez avec un trou droit assuré… Fallait donc faire preuve de modestie, savoir doser du pied droit, et surtout, réfléchir avant de rétrograder ! Mais une fois le mode d’emploi assimilé, la GT Turbo, c’était du bonheur à l’état pur.

DLEDMV Renault S5 GT Turbo Braid09

DLEDMV Renault S5 GT Turbo Braid08

Sur le modèle de 1985 qui arrive, les pare chocs et extensions sont couleur carrosserie et un jeu de Braid prennent place dans les ailes. La parfaite illustration de ce qu’on appelait les bombinettes !

DLEDMV Renault S5 GT Turbo Braid06

© Turbo youngtimer: ’85 Renault 5 GT Turbo from Penguin Films on Vimeo.

DLEDMV Renault S5 GT Turbo Braid15


Partage