Qu’est ce qui rend une caisse potentiellement sympathique et attirante ? Prenez l’exemple de l’Impreza lors de sa sortie en 94… Un physique banal, une marque sortie de nul part, l’affaire n’était pas gagnée ! Puis il y a eu son palmarès, sa gueule digne d’un top 10 et surtout, ses perfs venues d’un autre monde…

DLEDMV - Subaru impreza 2.5RS GC8 - 07

Enfin surtout pour le prix dont il fallait s’acquitter pour la voir dormir dans son garage. Subaru a su bouleverser les règles du marketing ! Pour une poignée de dollars, on pouvait ainsi s’offrir celle qui se battait contre le chrono en WRC à partir de 93 aux mains de Colin McRae et d’Ari Vatanen. Surtout que la sportive nippone pouvait se targuer d’être tout juste civilisée une fois rendue dans les show rooms de la marque.


DLEDMV - Subaru impreza 2.5RS GC8 - 08

Un boxer 4 turbo 16s élevé à l’explosif, un châssis à la hauteur, fort de ses 4 roues motrices et une efficacité à rendre malade une M3 E36 ou une 348 ! A telle point qu’elle devint ni plus ni moins que la référence de la petite sinueuse humide et glissante ! La Gt Turbo ne craignait rien ni personne…

DLEDMV - Subaru impreza 2.5RS GC8 - 05

Et ça a marché… Ce concentré de testostérone, avec sa gueule de bouffeuse d’asphalte, s’échangeait à 155000 Fr (23000 € ) ! Les générations se sont succédées, gagnant des ch, mais aussi du volume   et du poids. La technologie a gommé cet embonpoint, et l’efficacité n’a fait que progresser. Le prix aussi… Subaru fut alors victime d’une crise d’amnésie, oubliant les origines de sa sportive pour en faire une rivale des sportives dont elle se gaussait… Perdant ainsi ses racines !

Une Impreza GC8... Sobre et efficace ! 3

Mais tout ça, on s’en fout aujourd’hui, c’était pour remplir des lignes… Car celle qui nous intéresse est un coupé 2.5 RS de 2000. Coupé qui n’a jamais franchi l’Atlantique hormis par le biais de quelques importations… David lui a donc greffé un coeur de WRX, entendez par là le 2.0 l turbo. Tant qu’à faire, autant lui offrir un cure de vitamines… Intercooler, gestion, injection, ligne, admission, et c’est 286 ch qui piaffent d’impatience sous le capot largement aéré.

Une Impreza GC8... Sobre et efficace ! 4

DLEDMV - Subaru impreza 2.5RS GC8 - 01

Tout le reste est revu à l’unisson, histoire d’encaisser. Transmission GrN Exedy, liaisons et barres Cusco, coilovers BC Racing et camber OEM pour l’avant, Eibach pour l’arrière. La robe est un subtil mélange de pièce d’origine WRX et STI.

DLEDMV - Subaru impreza 2.5RS GC8 - 04

Enfin pour chausser son missile, David hésitait entre des Volk CE28, des Work Emotion 11Rs et des Volk C-Ultras… Dur choix… Du coup, il prendra les 3 ! Et s’amuse à changer en fonction de son humeur… What else ?!

DLEDMV - Subaru impreza 2.5RS GC8 - 03

Au final, son Impreza n’en fait pas trop, elle est belle, tout simplement.

Une Impreza GC8... Sobre et efficace ! 5

 

© Go Hard Productions || David’s GC8 Subaru from Go Hard Productions on Vimeo & Michael Chandler