Avec tous ces missiles sur roues qui ornent les stands de l’édition 2016 du salon de Genève, on peut se demander s’il ne s’agit pas du salon de l’aérospatiale ! Les engins en deviennent délirants de fiche technique, de puissance, de vitesse et de prix… Après Bugatti, Lamborghini et Aston Martin, c’est au tour de l’Italo-Argentin de dévoiler son arme de destruction massive ! La Pagani Huayra BC.

DLEDMV - Geneve 2K16 Pagani Huayra BC - 13

DLEDMV - Geneve 2K16 Pagani Huayra BC - 10

Son nom de code : Pagani Huayra BC… En hommage à Benny Caiola, un illustre collectionneur de sportives italiennes, disparu en 2010. La recette est habituelle, une série limitée qui affiche moins de poids, plus de chevaux, et justifie un prix qui s’envole !


DLEDMV - Geneve 2K16 Pagani Huayra BC - 01

DLEDMV - Geneve 2K16 Pagani Huayra BC - 12

Pour le poids, la Huayra n’a jamais fait parti des enclumes… Au contraire, puisque Pagani a réussi à limiter l’engin à 1350 kg. Cela n’a pas empêché les ingénieurs d’aller grapiller des kilos. Une ligne en titane, des trains roulants allégés, des roues forgées, et c’est 132 kg qui s’envolent… De quoi s’approcher des 1200 kg.

DLEDMV - Geneve 2K16 Pagani Huayra BC - 05

DLEDMV - Geneve 2K16 Pagani Huayra BC - 09

La puissance aussi a donc eu droit à sa cure… Le V12 6.0 l biturbo passe ainsi de 730 à 789 ch. La boite voit ses synchros passer au carbone. Cela permet de diviser le temps de passage par 2 passant alors de 150 à 75 millisecondes.

DLEDMV - Geneve 2K16 Pagani Huayra BC - 11

DLEDMV - Geneve 2K16 Pagani Huayra BC - 03

DLEDMV - Geneve 2K16 Pagani Huayra BC - 02

Enfin le prix… Forcément, avec 20 exemplaires, il est du niveau de la rareté et l’exclusivité de la bête… 2,3 millions d’€… Déjà tous vendus ! Le prix de l’orfèvrerie mécanique sur mesure. Parait qu’on se les arrache du côté de Dubaï !

#bannierepub#redbubble


© PaganiAutomobili