Quand j’avais 17 ans, le New Morning, c’était une boite de nuit où on remuait le derrière sur Vanilla Ice, Mc Hammer ou encore Soul II Soul… Cerny, lui, le New Morning, il l’a dans son garage ! Non pas qu’il possède une boite de nuit dans son garage, non, sa New Morning, elle a une culasse 8 soupapes et sort tout droit de la famille GTi… puisque la sienne, c’est une Saxo VTS.

Cerny's Saxo VTS New Morning... Survivante ! 1

VTS pour les adeptes, c’est la famille sportive signée Citroën à partir de la 2nde moitié des 90’s. Elle vient remplacer les vieillissantes AX GTi et ZX 16v. En 96 c’est la Saxo VTS qui va inaugurer la gamme, suivie l’année suivante par la sexy Xsara…!


Cerny's Saxo VTS New Morning... Survivante ! 2

Bon, si le physique des Citroën est encore aussi excitant qu’un épisode de Derrick, elles se rattrapent largement volant en main. Un châssis efficace et vif, des moteurs pétillants… la recette des GTi est toujours d’actualité, même si le poids grimpe doucement mais surement. L’AX accusait moins de 800 kg quand la Saxo frôle la tonne.

Cerny's Saxo VTS New Morning... Survivante ! 3

Il n’empêche que le duo des soeurs PSA, 106 S16 et Saxo VTS reste un des derniers à proposer des engins pétillants et vivants qui vous filent la banane à chaque virage ! Puisque leur truc, c’est la petite départementale tortueuse plutôt que la file de gauche rectiligne et soporifique !

Cerny's Saxo VTS New Morning... Survivante ! 4

En 99, la Saxo passe en phase 2 en adoptant quelques retouches esthétiques. C’est elle qui aura donc les honneurs de la série New Morning 2 ans plus tard. Couleur biton gris clair et gris foncé, accompagnée d’une sellerie spécifique. C’est léger, mais ça suffit pour sortir du lot, notamment de part cette robe qui lui donne du caractère.

Cerny's Saxo VTS New Morning... Survivante ! 5

Cerny's Saxo VTS New Morning... Survivante ! 6

Et ça, Cerny il aime bien. Sa p’tite teigneuse est donc une New Morning 8v (Elle a existé en 16v aussi), suffisamment rare pour obtenir son ticket d’entrée sur De l’essence dans mes veines. 

Cerny's Saxo VTS New Morning... Survivante ! 7

Sous le capot, le 1.6 l 8v de 100 ch, mais pas que… Le p’tit 4 pattes se voit équipé d’une admission Raceland, d’un collecteur Inox 4 en 1 Iresa qui déboule sur une ligne Ragazzon et se termine par un silencieux Prowler. Ca suffit déjà largement pour laisser respirer la VTS, gommer l’écart avec la 16v et lui donner un petite hargne supplémentaire à l’approche de la zone rouge… puis ça pose l’ambiance et amplifie les sensations !

Cerny's Saxo VTS New Morning... Survivante ! 8

Cerny's Saxo VTS New Morning... Survivante ! 9

Pour optimiser une tenue de route déjà efficace sans oublier d’être vivante, Cerny a collé des Bilstein B8 et des ressorts Eibach qui rapproche la puce de l’asphalte de 45mm. Le freinage est confié à des étriers de 306 S16 avec durites avia et disques Brembo Max mordus par des Ferodo DS2500. Le tout se cache derrière des OZ Ultraleggera en 15′ chaussées en Toyo Proxes.

Cerny's Saxo VTS New Morning... Survivante ! 10

C’est propre, net et sans bavure ! Surtout pour une utilisation quotidienne pétillante, car la Saxo doit rester le daily, capable d’encaisser les longs trajets également… Puis qu’on le veuille ou non, la Saxo VTS reste l’une des représentante de ces bombinettes de la fin des 90’s, qui profitaient de la rigueur de leur époque tout en sachant distiller des saveurs issues de la bonne époque des GTi de la décennie précédente. Ce genre de virus dont on a du mal à se passer mais surtout, qu’on a du mal à remplacer. Puisqu’après elle, les choses ont méchamment changé… Il n’empêche que Cerny a trouvé la parade, la Saxo va bientôt avoir une grande soeur… Mais ça, c’est une autre histoire (Qu’on ne manquera pas de vous raconter le moment venu) !

© De l’essence dans mes veines via RJ Photographie


Pin It on Pinterest

Share This