Mercedes 280 CE bagged… My classic is fantastic !



C’est marrant la vie d’une caisse. Elle nait en se coltinant l’image que veut bien lui donner son blason, son prix, son positionnement dans la hiérarchie mécanique, puis, quelle qu’elle soit, elle sombre dans l’oubli, une fois remplacée. Enfin, l’histoire va alors décidé si elle va lui offrir une 2nde vie, ou pas… En tout cas, la Mercedes 280 CE qui arrive, elle, elle n’a jamais été aussi jeune !

Pourtant la Mercedes W123, pas grand monde y aurait misé le moindre centime ! Une bête de somme, un engin à tracter, loin et longtemps. Il faut savoir que la W123 est considérée comme la voiture la plus fiable de la marque à l’étoile et probablement aussi de la planète auto.


Allez en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud, en Europe de l’est ou dans les quartiers nord marseillais, et vous en trouverez certains modèles, dont les compteurs kilométriques ont rendu l’âme bien avant la caisse elle même. Les moteurs sont indestructibles, et elle semble avoir été prévue pour encaisser un safari ! Mercedes en a écoulé plus de 2,6 millions, berline, break et coupé et tous les taxis de la planète lui ont dressé des mausolées où ils y allument régulièrement des cierges et des bâtons d’encens.

La W123, c’est la voiture par excellence, dans le sens littéraire du terme. Parfaite pour vous mener du point A au point B, confortablement et en toute sécurité… même celle d’être sûr d’y arriver à ce point B. Ho ne souriez pas, demandez à certains proprios de Renault, VW ou Alfa s’ils y sont arrivés à ce put*** de point B ! Mis à part qu’avec la W123, c’était cool Raoul, ses moteurs n’étaient pas foncièrement virulents, juste suffisants à une époque où la course à la performance et à la puissance n’avait pas encore touché les berlines allemandes. De toute façon, ça suffisait déjà amplement pour bouger un châssis signé Hollywood Chewing Gum…

Pourtant, Mercedes a pensé bon d’y flanquer un 6 en ligne de 2.7 l de cylindrée. Au meilleur de sa forme, il balançait 185 ch sur les roues arrières… pas mal pour l’époque, mais avec 1T4 sur la balance, elle n’offrait rien de sportif, tout juste une vitesse de pointe pour oser la file de gauche de l’autobahn sans être obligé de se rabattre à chaque appel de phares.


Il n’empêche que 40 ans plus tard, notre gentille W123 est devenue l’une des berlines les plus pompelup de la scène Classic Stance. Un jeu de combinés, une paire de pompe signées Gotti, et un Nardi… Le reste, c’est d’origine mais surtout, propre comme au 1er jour… et ça, ça change tout !

© Watercooled Society


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *