Même si on peut voir et considérer la Jaguar Type E comme un coupé luxueux, engin idéal pour réaliser un Paris – Deauville avec style et classe, d’autres vous diront que sur un circuit, elle n’est pas mal non plus ! Alors embarquez à Monza pour en voir 2 qui se chauffent sur le rapide circuit italien…

Jaguar Type E Lightweight : Le félin sort ses griffes ! 1

Pourtant ses débuts furent plutôt compliqués. C’est que la concurrence était rodée et affutée. Mais chez Jaguar, la course, on connait. Alors les ingénieurs n’ont pas baissé les bras et ont fini par tirer tout ce qu’ils pouvaient de ce 6 en ligne de 3.8l et d’en affuter le châssis. Lighweight ou pas, l’anglaise cache bien son jeu et offre un potentiel qui lui a permis de s’offrir un palmarès non négligeable.


Jaguar Type E Lightweight : Le félin sort ses griffes ! 2

Jaguar Type E Lightweight : Le félin sort ses griffes ! 3

En tout cas, les 2 exemplaires qui suivent, en train de se décrasser les roulements à Monza, ne hurleront pas le contraire. Les 2 sont de 63. La 1ère est une cab monté en hard top et préparée pendant que sa soeur est une véritable Lightweight, avec sa caisse alu. Elles ont le même bloc, le 3.8l boosté 344 ch à 6800 trs pour aller taquiner les 275 km/h dans les lignes droites du circuit italien. 

Jaguar Type E Lightweight : Le félin sort ses griffes ! 4

C’est de l’extase auditive… du pur bonheur mécanique ! Enjoy… avec le son à fond !

© 19Bozzy92