La Toyota Starlet KP61, c’est une petite citadine sympathique, vive, originale, fiable et qui s’amuse à envoyer les quelques chevaux qui sommeillent sous son capot directement sur ses roues arrière… oui une propu pour les 2 – 3 qui dormaient dans l’fond ! Et même si par chez nous, elle est presque tombée dans l’oubli, pour d’autres, c’est une base au potentiel… intéressant !

'81 Toyota Starlet KP61 : F22 ou 4AGE ? 1

Tu m’étonnes John, quand on voit les 2 microbombes qui débarquent, on se dit que même quand c’est petit, c’est pas mal non plus ( Voilà qui va en rassurer pas mal ! Hein les gars, y’a toujours de l’espoir…!). Surtout que la Starlet KP61, c’est la dernière de la famille à adopter la propulsion… ouais, avec elle, c’est minijupe et string ficelle… après ce sera culotte de grand mère et robe de bonne soeur ! On comprend sa côte d’amour auprès des fans de drift qui cherche des bases différentes. Surtout que la KP61 s’appuie sur un dessin délicieusement old school et nerveux, avant que les designers japonais deviennent les maitres du biodesign.


Bref, la Starlet KP61, c’est le genre d’engin qui peut vous faire rouler différent et vous donner la banane à chaque virage. Sauf que d’origine, c’est un peu le mode Tata Germaine ! En même temps, avec un peu plus d’1l pour 60 ch sous le capot, même sur les roues arrière, y’a pas de miracle quoi… 

'81 Toyota Starlet KP61 : F22 ou 4AGE ? 2

Donc à partir de là, y’a 2 solutions… Soit la greffe de turbal ou compresseur, soit le swap. Alors la 1ère aurait pu suffire, mais la cylindrée limite un peu le truc. Oui, on peut faire souffler l’escargot comme une tornade, au risque de voir les pistons vous faire coucou à travers le capot. D’où la solution du swap sur nos 2 Starlet du jour… et pas du swap de p’tit bras, non. Du truc de bûcheron Serbe… Capable de déraciner un sapin rien qu’en lui pissant dessus ! Là, les bûcherons, ils s’appellent 4AGE et F22C.

'81 Toyota Starlet KP61 : F22 ou 4AGE ? 3

Le 1er vient de la même famille. Le genre de bloc comme on en fait malheureusement plus. Un 4 cylindres 1.6l DOHC 20v qui préfère échanger le couple diéséliste contre un souffle haut perché. Avec 4 ITB histoire de bien respirer… et de taquiner les 180 bourrins à plus de 8000 trs !

Le 2nd vient de la famille Honda… Plus copieux, le 2.2l qui fait le bonheur de la S2000 américaine. M’enfin, on reste dans le même calibre que son cousin de chez Toy’… Le truc qui tourne à 8200 trs pour passer les 100 ch/l et envoyer 240 ch sur les roues arrière. 

'81 Toyota Starlet KP61 : F22 ou 4AGE ? 4

Concernant les traitements esthétiques, les écoles sont légèrement différentes. Voies larges et fender flares pour la verte, kit musclé avec prise de masse pour la rouge. Pour le reste, c’est habitacle vidés, baquets et harnais, arceau, châssis virilisés, roues basses et larges… bref de la petite teigneuse qui en veut.

'81 Toyota Starlet KP61 : F22 ou 4AGE ? 5

Sachant de la puce excitée affiche moins de 800 kg… le rapport poids / puissance / traces dans l’slip s’avère imbattable. Comme quoi, pour jouer les starlettes, rien de mieux qu’une Starlet (Finish level 200 !).

'81 Toyota Starlet KP61 : F22 ou 4AGE ? 6

© Super Street Magazine & Modified Car Mag