Quand tu te pointes sur un meeting VAG, si tu veux sortir du lot et faire braquer les projos sur toi, y’a pas de secret, faut du lourd ! Une Audi S8 en airride, une R32 turbalisée de 800 ch, un RS6 en carbone ou un Golf 1 V8 (Ca devient compliqué !). Ou alors, il faut une VW Type 181, sorte d’hybride entre une Méhari et  une Cox… Ah oui, un utilitaire, ça peut le faire aussi !

VW Type 181... Sexy parpaing ! 29

Le Type 181, a vu le jour en 1968 (Tout comme la Citroen d’ailleurs !). A l’époque, l’armée avait demandé à VW de lui concevoir une véhicule léger, pas cher à entretenir, robuste, fiable, économique, utilitaire… enfin le truc à tout faire ! Bon chez VW on s’est pas réellement emmerdé avec la concept de design et de séduction. On a ressorti le Kübelwagen (LE véhicule léger allemand de la 2nde guerre mondiale, développé par Ferdinand Porsche s’il vous plait !) et on l’a modifié et adapté pour répondre au cahier des charges.


VW Type 181... Sexy parpaing ! 30

VW Type 181... Sexy parpaing ! 31

Niveau style, c’est du parpaing ! Plat, avec des angles à 90°. Malgré les apparences, c’est bien de la tôle. Bref, on voit bien que son objectif number one, n’a pas été de plaire… Quoique cela n’a pas empêché VW d’en proposer une version civile, qui allait probablement se limiter à séduire une clientèle rurale ou professionnelle en recherche d’un compromis utilitaire/daily. 

VW Type 181... Sexy parpaing ! 32

VW Type 181... Sexy parpaing ! 33

Bon, les ventes ne furent pas formidables, mais la 181 trouva sa clientèle. Un peu plus de 140.000 modèles sortirent des usines VW, dont 50.000 pour l’OTAN.

VW Type 181... Sexy parpaing ! 34

VW Type 181... Sexy parpaing ! 35

C’est l’un d’entre eux qui se retrouve ici, aujourd’hui. Avec pour objectif de montrer que le Type 181 peut lui aussi, avoir du pompelup… et on se dit que soit le gars est super motivé, soit il abuse de la choucroute avariée ! Parce que rendre une brique sexy, c’est comme décoincer notre fan Alexandra ! Si t’as pas le modèle « Retour de Dakar » dans le kangourou, tu peux oublier !

VW Type 181... Sexy parpaing ! 36

VW Type 181... Sexy parpaing ! 37

M’enfin, étant donné que vous matez les photos depuis le début de l’article, vous savez déjà que le pari a l’air gagné. Pourtant, la recette reste encore et toujours la même… Du bon gout, et on évite d’en faire trop sinon ça devient de la caricature !

VW Type 181... Sexy parpaing ! 38

VW Type 181... Sexy parpaing ! 39

Déjà, la caisse est flambante… Oui, c’est con, mais je préfère une caisse modifiée dans un état clinique plutôt que son homologue d’origine défoncée avec la rouille qui répond à l’appel ! Enfin sur ce coup là, la tôle est aussi nickelle qu’au 1er jour, tout comme la peinture qui recouvre l’intérieur comme l’extérieur, un vert militaire.

VW Type 181... Sexy parpaing ! 40

On continue avec la garde au sol, forcément revue à la baisse. Des combinés static accompagnés de camber pour faire rentrer les méchantes, violentes, bandantes, dézinguantes, Barock passées en 3 parties, et qui font 4,5 x 16′ devant et 9,5 x 16′ à l’arrière. Avec un ET négatif à l’arrière, il n’en faut pas plus pour lui donner un look totalement démoniaque. Si ce n’est peut être son silencieux qui ne doit en avoir plus que le nom ! 

VW Type 181... Sexy parpaing ! 41

Dernier détail, ne cherchez pas de sport ici. Une gueule à tomber pour aller cruiser ! En tout cas, avec son flat 4 aircooled de 1.6l et sa quarantaine de chevaux, pour le chrono sur le Nürb, vous pourrez repasser ! Par contre, pour cruiser avec du style, et justement, rouler différent, ce sera difficile de faire mieux !

VW Type 181... Sexy parpaing ! 42

[fbvideo link= »https://www.facebook.com/qualitatief/videos/2403967109827959/ » width= »1280″ height= » » onlyvideo= »1″]

© Qualitatief – Volxzone via Patrick Hille