En voyant cette petite Alfasud, on comprend réellement ce qui a fait craquer les Alfistes en terme d’état d’esprit mécaniques. Je m’explique… une Alfa, une vraie, c’est d’abord et avant tout un moteur, pas foncièrement débordant de puissance, mais fort en caractère. Difficile de comprendre cette subtilité à une époque où la seule priorité de la majorité reste la fiche technique et l’image… Pourtant, cette Alfasud, du caractère, elle peut en donner aux autres.

Hillclimb Monster : Alfa Romeo Alfasud Ti Trofeo - Le chant du trèfle ! 1

Je ne vais pas vous refaire l’histoire sur le statut social et le pari qu’a pris Alfa en lançant l’Alfasud. On en a déjà parlé ici et . Mais quand on parle Alfa, on pense moteur, passion, rouille, train avant un peu dépassé, mais avec une conclusion qui met toujours la plaisir de piloter en avant, et ce , sans avoir des puissances de berlines allemandes…. de toute façon, je ne suis pas persuadé que les châssis italiens auraient encaissé.


 

Hillclimb Monster : Alfa Romeo Alfasud Ti Trofeo - Le chant du trèfle ! 2

Et cette Alfasud en est le parfait exemple. Cette Ti Trofeo cache sous son capot un petit 1.3l… qui en théorie n’a pas de quoi se relever en plein milieu de la nuit. Et pourtant, revu par Autodelta, et shooté au Limoncello, le 4 cylindres, tout en restant en mode atmo, sort ses 180 bourrins bien énervés ! Oui, 180 ch pour 1.3l… De quoi faire passer une Vtec pour une mazout !

Hillclimb Monster : Alfa Romeo Alfasud Ti Trofeo - Le chant du trèfle ! 3

Ajoutez lui un poids de 800 kg, une boite 5 courte, une différentiel et un train avant plutôt du genre soudé au bitume et vous obtiendrez le concentré de sportivité qui remue en dessous et par la même occasion, une vraie Alfa !

Hillclimb Monster : Alfa Romeo Alfasud Ti Trofeo - Le chant du trèfle ! 4

Enjoy…

© davide458italia