Pour BMW, le Z3 a été une sorte de mini révolution. D’une, c’est le 1er roadster à succès pour le constructeur allemand. Puis c’est également le 1er a avoir été pensé et assemblé en dehors d’Allemagne. Ensuite, c’est la 1ère voiture de la production a avoir vu le jour en seulement 36 mois depuis le 1er coup de crayon jusqu’à son arrivée dans les show room. Enfin, c’est un putain d’engin sympa plein de potentiel pour adopter la pompelup attitude !

BMW Z3 Coupé 3.0l... La crème bavaroise ! 15

Surtout une fois passé en coupé, avec cette ligne et ces courbes tout en muscles. Car même si au niveau pratique, il est aussi pratique que d’essayer de transporter une enclume dans un sac à dos, par contre pour le gueule, y’a de quoi se démarquer du commun des mortels, amorphe et lobotomisé, au volant des tous ces monospaces et SUV mazoutés ! 


BMW Z3 Coupé 3.0l... La crème bavaroise ! 16

Le Z3, c’est comme un bon cru bordelais, ça ne demande qu’à vieillir pour au fil des ans, dévoiler ses subtilités et ses charmes. Puis il a fait des petits car quand BMW l’a lancé en 95 avec James Bond dans le rôle d’agent… commercial, les autres constructeurs n’ont pas tardé à dégainer de leur côté, Mercos avec le SLK, Fiat Barchetta,  Audi TT… Enfin, heureusement que Mazda avait relancé la mode des petits roadster sportifs et légers en 89 avec son MX5. Enfin tout ça c’est bien mis à part que celle se dévoile sous vos yeux, elle est fermée… 

BMW Z3 Coupé 3.0l... La crème bavaroise ! 17

Le coupé est venu compléter la gamme Z3 en 99 avec pour seul objectif, de distiller du plaisir de conduite. De toute façon, il ne pouvait pas faire grand chose de plus ! Totalement inutile et aussi pratique d’une peau de banane, c’est juste une gueule de tueur sur un châssis sérieux mais joueur et avec un moteur qui balance ses scuds sur les roues arrière… la base quoi ! 

BMW Z3 Coupé 3.0l... La crème bavaroise ! 18

BMW Z3 Coupé 3.0l... La crème bavaroise ! 19

Une pure caisse d’égoïste shooté au contre braquage et qui aime soigner son image. Surtout que le Z3 coupé n’a pas besoin de grand chose pour sortir du lot… Un jeu de BBS RS, un droppage en static (Ca marche aussi en airride !), une ligne et admission pour laisser chanter le gazier et à la rigueur, un duo volant et pommeau bois qui viendront compléter un habitacle d’origine en cuir havane. 

BMW Z3 Coupé 3.0l... La crème bavaroise ! 20

Pour le reste ? Basta, laissez juste le charme bavarois agir… En tout cas, le BMW Z3 roadster et à mon avis, encore plus en coupé, restent de futurs collectors… profitez en avant qu’ils ne deviennent les victimes de la spéculationite aiguë !

BMW Z3 Coupé 3.0l... La crème bavaroise ! 24

© Alex Ferariu