Pour une première, j’ai droit à un beau bizutage de la part du Boss : écrire sur un Rod. Pas évident vu que tout a été fait et tout a été écrit sur ce sujet. Si encore la base avait été originale, mais non, j’ai droit à un Ford qui navigue entre deux années et pour corser le tout il fait partie de la trilogie mythique en matière de Hot Rod, Car les Ford des années 1929 – 1932 & 1934 restent des incontournables, devenues même aujourd’hui des bases introuvables en état d’origine !

Ford 1932 Blue Boy ou la perfection au masculin ! 23

Matage des photos, ok, un 32 , dépourvu d’ailes. Donc un Highboy, avec la caisse posé sur le châssis comme à l’origine (non channelée ou littéralement canalisé = châssis encastré dans la caisse pour rabaisser celle ci). Sans doute l’origine de son  nom : Blueboy. Quoique Blue c’est bleu ! Et il est même pas bleu ce Rod. Vraiment tout pour me compliquer la vie …Pour captiver les lecteurs,  Il va falloir que je fasse travailler sec les quelques neurones qui me restent.


C’est vrai qu’au premier coup d’oeil, il paraît un peu banal cet engin. Pas de quoi casser une patte à un mécano ! Mais quand on le regarde de plus près, il est bourré de détail et de pièces spécifiques. Et en plus son histoire est plus que  sympathique.

Ford 1932 Blue Boy ou la perfection au masculin ! 24

Conçu par le désigner Jack Boxstrom, la base de ce Rod est un rare et authentique châssis de 1932 acquis au musée Mark’s Martin de Daytona Beach ! Sur lequel est posé une caisse en provenance de chez BroovilleRoadster, basé à deux pas d’Indianapolis. Avec de telles provenances aussi mythique, ce rod nait sous de bonnes augures !

Ford 1932 Blue Boy ou la perfection au masculin ! 25

Sa construction qui a durée deux ans a été confiée à Longley Restorations, dont la spécialité est la restauration de Hot Rod issus de l’après guerre, c’est à dire l’essence même du mouvement Hot Rod. Partant donc d’un simple châssis et d’une caisse nue, la liste des modifications est aussi longue que celle faite sur la Laguna tuning jacky de mon beauf ! Mais là s’arrête la seule comparaison possible, envisageable et acceptable !

Ford 1932 Blue Boy ou la perfection au masculin ! 26

Pour la mécanique, le choix d’un V8 Flathead s’imposait. Moteur mythique à soupapes latérales et dont la liste des pièces perf’ disponible est aussi longue que… Je sais je l’ai déjà dit. Ce Flathead (littéralement « têtes plates » du à la forme du sommet des pistons ) a été équipé de culasses Ardun qui augmente sa puissance de quelques 50%. Seules quelques 250 de ces culasses ont été fabriquées par les frères Ardun ( contraction de leur nom de famille ARkus DUNtof).

Ford 1932 Blue Boy ou la perfection au masculin ! 27

Puis le moteur a été enlevé et exposé dans un musée. Alors que la voiture se voyait équipée d’un autre Flathead. Le propriétaire actuel a réussi à racheter le moteur originel au musée pour le remonter dans Blueboy. Lui rendant ainsi son aspect d’origine ! Pour les sorties d’échappement, le pilote et son passager peuvent profiter en live de la sonorité particulière de ce type de V8 grâce à ces sorties type Softail ! Et ce, à quelques dizaines de centimètres de leurs oreilles ! De quoi garder les oreilles au chaud lors des balades hivernales ! Pour la suite, le train avant se voit droppé (rabaissé), le tableau de bord provient d’une Chrysler 1931.

Ford 1932 Blue Boy ou la perfection au masculin ! 28

Quant aux sièges ils sont fait dans le style de ceux qui équipaient les Bombardier Boeing B17.

Ford 1932 Blue Boy ou la perfection au masculin ! 29

Entre l’échappement quasi libre et les sièges rembourré à l’alu, on peut dire que Blueboy c’est du pur concentré de testostérones ! Et histoire de donner un peu de luxe, l’intérieur est recouvert d’un cuir rouge dans l’esprit d’époque.

Ford 1932 Blue Boy ou la perfection au masculin ! 30

Longley restorations s’est attachée à ce que ce Rod soit scrupuleusement construit avec des pièces correspondant à l’époque de la voiture. Tel l’extincteur en cuivre au pied du passager !

Ford 1932 Blue Boy ou la perfection au masculin ! 31

Avec son pare-brise style Roadster en deux partie, ce Rod possède une vraie personnalité et sans ce petit goût de déjà vu ! Un rod qui aurait parfaitement sa place à the race of gentlemen ou sur un lac salé à tenter de battre des records ! D’ailleurs les frères Ardun peuvent se vanter d’avoir battu un record de vitesse en 1951 sur la lac salé de Bonneville en atteignant la vitesse de 162,1 mp/h soit 260 km/h !

Ford 1932 Blue Boy ou la perfection au masculin ! 32

De par la qualité du travail réalisé et les pièces utilisées, ce Rod fut estimé entre 80,000 et 100.000 dollars par Sotheby’s en vue d’une vente au enchères !

Ford 1932 Blue Boy ou la perfection au masculin ! 33

© RM Sotheby’s