La philosophie de la Ferrari 308 GTS, c’est d’être une berlinette… et une berlinette, c’est une sportive compacte et légère, vive, agile et suffisamment puissante pour aller envoyer du steak sur les nationales et départementales. Et si ça tourne de partout, c’est nickel ! Sauf que celle qui arrive a troqué son V8 contre un V12…

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 1

La base est donc une Ferrari 308 GTS QV (Quattrovalvole… 32 soupapes) de 1985, la dernière année de production avant l’entrée en jeu de la 328. Ce coupé targa 2 places qui embarque un V8 de 3.0l en position centrale arrière. Avec 240 ch pour 1275 kg, y’a de quoi avoir envie de rouler sur les routes sinueuses hawaïennes en mode moustache et chemises à fleurs ! Sauf qu’à la place de la robe rouge et du cuir noir, elle affiche une originale et séduisante combinaison Blue Chiaro avec un intérieur cuir crème.


Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 2

Mais l’histoire d’origine s’arrête là, car pour le reste, on est plus dans les scénarios de la 308 GTO ou de la Barris Kustom dont je vous ai déjà parlé y’a un petit moment. Et encore, on change de partition puisque avec la nouvelle venue, la gueule ne change pas. Pour trouver les modifs il faut lever le capot…

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 3

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 4

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 5

En effet, vous pourrez faire le tour de la carrosserie, visiter l’habitacle, lorgner la taille des jantes et des pneus, scruter le fond de la boite à gant, vous n’y trouverez rien. Par contre un fois le démarreur activé, vous vous direz que le chant mécanique est quand même plus plein que celui du V8… et vous auriez raison car c’est désormais un V12 de 400i avec ses 315 ch qui remue la tôle.

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 6

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 7

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 8

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 9

Son proprio trouvait que la voiture n’était pas suffisamment véloce et rapide en rapport à sa ligne… Oui, pour lui, elle méritait mieux. Il s’est alors tourné vers un des ses amis pour que Maranello accepte de lui vendre un V12. Et cet ami n’était autre que Nigel Mansell ! Le pilote de F1 a ouvert quelques portes et son carnet d’adresse pour que la greffe puisse avoir lieu. Et c’est justement un concessionnaire Ferrari, Emblem Sports Cars, situé dans le Dorset, qui s’est chargé de l’opération ! 

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 10

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 11

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 12

La prouesse est bien présente, car le V12 a trouvé sa place en position transversale. Le swap a été rentré au chausse pied et les adaptations nécessaires toutes réalisées dans les règles de l’art. La boite de la 308 a été conservée tout comme le châssis qui est resté tel qu’à sa sortie d’usine. Il encaisse parfaitement !

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 13

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 14

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 15

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 16

La voiture a roulé quelques années avant que son proprio ne la remise au fond d’un garage. Elle en est ressortie en 2013 pour être restaurée par Nigel Hudson, qui n’est autre que le même ingénieur qui s’était chargé du swap et des modifs. La remise à neuf à duré 2 ans. L’année dernière, elle a changé de main pour un peu plus de 61.000 €… plutôt correct pour l’une des quatre Ferrari 308 swappées V12 recensées !

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 17

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 18

Ferrari 308 GTS... V12 : C'est r'parti ! 19

© Jack Mason Photography