L’histoire de la Ferrari 365 GTC/4 est aussi courte que bizarre ! En 70, la 365 GT 2+2 commence à vieillir… La 365 GT4 2+2 (Qui deviendra plus tard 400i) va débarquer en 72. Pourtant, cela ne va pas empêcher Enzo de donner le feu vert à un coupé 2+2 qui va juste servir de transition entre ces 2 modèles. La Ferrari 365 GTC/4 va donc voir le jour pour 2 petites années… Et elle va être magnifique !

'71 Ferrari 365 GTC/4... 2 années pour exister ! 1

A partir de 1948, il était possible, en fonction du modèle et sur commande spéciale, de faire modifier sa berlinette Ferrari en 2+2. Maranello rajoutait alors 2 places d’appoint à l’arrière, en augmentant l’empattement qui rendait alors le dessin disgracieux. Il faudra attendre réellement 1960 pour voir arriver la 250 GT 2+2, véritablement développée pour recevoir ce type d’architecture. Mais je pense qu’on y reviendra dans un article…


En attendant, on fait un bon de quelques années jusqu’à la fin des 60’s. La  sportive de Maranello c’est la 365 GTB/4 qui gagnera rapidement le surnom de Daytona. A ses côtés, la “familiale” de Maranello, la 365 GT 2+2 qui repose sur le même châssis rallongé de 10cm (Faut bien caser les pattes des passagers arrière) et qui embarque le V12 de 4.4l mais dégonflé à 320 ch. Mais à l’approche des 70’s, les choses s’emballent, et Ferrari reste un peu coincé dans son conservatisme. Du coup, le Commandatore prend la décision d’arrêter la production de la 365 GT 2+2 et demande (impose ?!) à Pininfarina de lui dessiner un coupé 2+2, inspiré de la Daytona, s’appuyant sur des lignes plus tendues et modernes pour rentrer dans les 70’s.

'71 Ferrari 365 GTC/4... 2 années pour exister ! 2

'71 Ferrari 365 GTC/4... 2 années pour exister ! 3 

Le châssis sera celui de la GT 2+2, conservant son correcteur d’assiette hydraulique qui avait été mis au point avec les ingénieurs de chez Koni. Même chose pour le V12, le 4.4l qui gagne 20 ch par rapport à sa devancière, même si avec 340 ch, reste encore un chouill’ en deça de la Daytona qui en affiche plus de 350… On respecte la hiérarchie chez Ferrari ! 

'71 Ferrari 365 GTC/4... 2 années pour exister ! 4

'71 Ferrari 365 GTC/4... 2 années pour exister ! 5

'71 Ferrari 365 GTC/4... 2 années pour exister ! 6

La nouveauté va donc venir du dessin et notamment l’intégration des phares pop up et des pare-chocs en plastique noir. Pininfarina va, une fois de plus, signer un dessin magnifique. Dans l’habitacle aussi la modernité est de mise. Les courbes ne perturberont pas les habitués, ni le luxe toujours bien présent à tous les étages, moquette, cuir, alu, chrome, interrupteurs à basculeurs, manos sur la console centrale… c’est somptueux, et toujours aussi séduisant, surement même encore plus 50 ans plus tard !

'71 Ferrari 365 GTC/4... 2 années pour exister ! 7

'71 Ferrari 365 GTC/4... 2 années pour exister ! 8

'71 Ferrari 365 GTC/4... 2 années pour exister ! 9

Bizarrement, la 365 GTC/4 verra sa carrière interrompue 2 ans après sa sortie et 500 exemplaires vendus, remplacée par la 365 GT4 2+2 qui enchainera 17 années de carrière et plusieurs variantes, 400, 400i et 412, devenant même la 1ère Ferrari avec une boitoto ! Mais ceci est une autre histoire… que Julien vous a déjà racontée !

'71 Ferrari 365 GTC/4... 2 années pour exister ! 15

'71 Ferrari 365 GTC/4... 2 années pour exister ! 16

© RM Sotheby’s


Pin It on Pinterest

Share This