Si vous pensiez qu’en Nouvelle Zélande, ils élèvent tous des moutons, roulent exclusivement en pick-up et passent leur temps libre en jouant avec un ballon ovale, alors il est temps que vous sortiez de votre grotte pour revoir un peu vos préjugés. Car niveau caisse, ils ont aussi du lourd. Comme cette Volvo 244 GLE, sélectionnée au Best in Show pour le dernier Gram Nationals…

'82 Slammed Volvo 244 GLE... Best in Show ! 1

Pour ceux qui pensaient que les Néo-Zélandais vivaient encore comme au 19ème siècle, sachez qu’à l’image de leurs voisins australiens, ils sont totalement dingues de bagnoles. Surtout quand elles sont bien débiles et débordent de watts dans tous les sens. D’autant plus qu’ils aiment bien quand les projets sont cleans… limite sleeper rutilant et flambant afin de cacher un gazier bien déluré.


'82 Slammed Volvo 244 GLE... Best in Show ! 2

Du coup, le Gram Nationals, c’est le rencard annuel organisé par l’influent magazine national NZ Peformance Car, qui compte également dans ses rangs, NZ V8 et NZ ClassicCar. Au « Gramnats », ce sont plus de 400 engins japonais ou européens, shootés, préparés et turbalisés, qui viennent claquer du châssis sur le bitume. Donc une fois par an, ils communient tous ensemble afin de brûler de la gomme et de renifler les effluves d’essence.

'82 Slammed Volvo 244 GLE... Best in Show ! 3

Quelques semaines avant le show, NZ Performance Car présente les caisses annoncées comme des Best in Show. De nouveaux projets qui vont pour la première fois sortir des garages pour aller pulvériser les rétines des petrolheads locaux, sélectionnés pour leur level qui est juste démentiel.

'82 Slammed Volvo 244 GLE... Best in Show ! 4

'82 Slammed Volvo 244 GLE... Best in Show ! 5

Cette année, parmi les différents Best in Show, NZPC a sélectionné cette méchante Volvo 244 (240 c’est le nom de la famille et pour les puristes, 244 c’est la berline, 242 le coupé et 245 pour le break). Enfin méchante, si on s’en tient à l’esthétique, c’est une Volvo de 1982 mais qui semble être sortie d’usine hier… et encore, je ne suis pas sûr que les usines Volvo aient un jour sorti des peintures aussi clinquantes !

'82 Slammed Volvo 244 GLE... Best in Show ! 6

Une caisse refaite à neuf et habillée d’une robe Gold metal et c’est tout ! Pas d’extensions XXL rivetées, pas d’aileron élevé au viagra, pas de spoiler de chasse neige, ni de diffuseur échappé d’un circuit. Allez, ok, je vous l’accorde, juste ces rajouts au bas des ailes arrière. Ah puis en y étant, et en parlant des ailes, elles ont été un chouill’ tirées pour un fitment parfait avec les magnifiques BBS RS en 9 x 16′. Afin de jouer avec la hauteur de caisse (les routes néo-zélandaises seraient plutôt bien défoncées), la suédoise est désormais posée sur des boudins signés Air Lift.

'82 Slammed Volvo 244 GLE... Best in Show ! 7

Dans l’habitacle, ne cherchez pas, c’est 100% d’origine… pas même un p’tit volant ou un pommeau en bois. Pas de sono, pas de manos, rien, que dalle ! Le tableau de bord dessiné chez Ikéa et les sièges en velours piqués dans le salon de mémé Georgette.

'82 Slammed Volvo 244 GLE... Best in Show ! 8

'82 Slammed Volvo 244 GLE... Best in Show ! 9

Par contre, si vous levez le capot, ça va piquer ! Pas de swap de goret, juste le bloc d’origine, le 4 cylindres 2.1l de 123 ch passé en shaved bay. Habituellement sur la GLE, il est alimenté par une injection. Là, il est gavé aux carbus double corps, en l’occurence des Weber 45 DCOE, accompagnés de cornets qui ne font pas semblant ! De l’autre côté, le collecteur d’échappement est passé en mode spaghetti avant de déboucher sur une ligne inox pour filer jusqu’au silencieux sur mesure qui prend place transversalement. Pas de puissance annoncée… on se contentera d’un « y’en a assez ! »… En Néo-Zélandais, ça signifie qu’il y a de quoi faire fumer les pneus, c’est leur seul objectif !

'82 Slammed Volvo 244 GLE... Best in Show ! 10

'82 Slammed Volvo 244 GLE... Best in Show ! 11

En attendant, il a quand même fallu aller à l’autre bout du monde pour trouver cette superbe Volvo 244 qui flirte avec le bitume et doit ruiner les tympans de tous les quidams qu’elle croise. Encore une fois, elle prouve aussi qu’on peut garder le look d’origine à partir du moment où on y colle quatre belles roues et qu’on droppe dans les règles de l’art. Bon ok, là le level est chaud car derrière cette sobre apparence se cache un taff de malade. Mais bon, on vous l’dit depuis des années, plus bas et 4 roues, ça suffit !

'82 Slammed Volvo 244 GLE... Best in Show ! 12

© beinn & xiiimrthomson