Sélectionner une page

Ah le pickup c’est devenu tendance. Y’a encore moins de 40 ans, on toisait les ricains en s’foutant de leur gueule : « Ouais regarde les avec leurs boitoto et leurs gros 4×4 et pickup… Ah les cons »… aujourd’hui, on roule en SUV, on s’rappelle presque plus c’que c’est qu’une boite manuelle et on s’paluche sur un Honda Acty Pickup… surtout quand il est passé en mode pompelup. Tout fout l’camp !

Mon challenge, si je l’accepte est de produire plus de 600 mots en vous parlant d’un Honda Acty pickup… je reconnais avoir fait plus viril. Mais quand je suis tombé sur les photos de cet engin si particulier, et après un long débat avec moi même, j’ai fini par accepter que je n’pouvais pas le laisser passer. Bah en même temps, je balance régulièrement qu’ici on aime toutes les bagnoles, qu’elles soient d’origine ou modifiées… puis à force de dire que trois bricoles suffisent à rendre n’importe quelle caisse… différente et attirante. Mais là, un Honda Acty…

Pour ceux qui n’ont jamais ouvert un numéro d’Utilitaires Magazine (j’en fait partie rassurez vous !), sachez que le Honda Acty, c’est la fusion entre une Kei Car et une brouette. Avec ce genre d’engin et au delà des utilitaires classiques, les constructeurs japonais restaient fidèles à leurs principes de proposer des véhicules utiles, pratiques et agiles mais surtout compact pour répondre aux contraintes imposées par les autorités japonaises.

En gros, c’est un châssis, une cabine rejetée sur les roues avant avec le moteur et la boite posés sur le pont arrière. L’Acty se décline alors en propulsion ou, comme ici, en 4 roues motrices. Au niveau du look, c’est pas compliqué, Van ou Pickup. Bon, soyons clair, niveau sex appeal, on peut repasser. Rien de sexy ni d’attirant dans un Honda Acty. Du certains se poseront des questions sur la santé mentale du gars qui s’est levé un matin et qui, après avoir englouti son bol de Choco Pops s’est dit : « Tiens, j’me chaufferais bien un Honda Acty ».

En tout cas, c’est comme ça que l’histoire a commencé. Le gars a fait importer un Acty depuis le Japon, et à peine il a posé ses roues sur le sol américain, qu’il s’est empressé à lui offrir un nouvelle robe qui annonce grise (moi je vois du marron…!). Deux antibrouillards, des bavettes, quelques touches en inox et l’tour est joué. Au quatre coins, le gars a posé des jantes Empire en 14″ chaussées de boudins Tee Master de 205/40. La hauteur de caisse est d’origine. Le moteur aussi… ouais, si vous pensiez que le bestiau était dopé au 1000 CBR et qu’il levait du nez comme un labrador, c’est raté. Le petit 3 cylindres de 656 cm3 n’a pas bougé… ni ses 43 ch, ni la boite 5 qui envoie les canassons vers les quatre roues.

Non, le délire est ailleurs… ‘fin surtout dans l’habitacle ! Entre les sièges tendus de vinyle blanc, le volant Sparco, le levier de vitesses Willpower, le gars s’est lâché sur un éclairage LED et a fait isoler la cabine pour y glisser une sono de malade, avec un chaine Pioneer et des HP camouflés sous et derrière les sièges ! De quoi s’faire saigner les tympans.

Le délire est sympa, et ne fait de mal à personne. Tout est dans la gueule, rien que de la gueule. Pour le reste, la base a l’avantage d’être complètement tarée et originale. Un gros kiff décalé, qui ne se prend pas au sérieux, ne sert à rien et est totalement inutile… donc indispensable !

© joesminitrucks via BaT

a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a a