Aujourd’hui on va parler d’AMG. « Ouaiiiiissss cooool ! C’est quoi ? Merco ? Black Series ? Gros V8 qui tache ? Nan, mieux. V12, je parie que c’est un V12… Allez crache ta pilule ! » Euh… 4 cylindres, Japonaise… « Gné ? » Bah Mitsubishi Galant AMG… « Ça existe ça ? » Je veux oui !

Mitsubishi Galant AMG - Juste une aventure... 1

Il fût une époque ou AMG et Mercedes, c’était juste un plan cul. Ils se voyaient tous les week-ends, se faisaient leurs petites parties de pistons en l’air, se faisaient des petits projets entre adultes consentants. C’était le partenariat officiel le plus officieux de l’industrie automobile Allemande. A moins que ce ne soit le contraire… Toujours est-il qu’avant que les deux tourtereaux ne scellent leur destin en 1999 quand Daimler pris part à 51% dans le capital d’AMG, chacun était libre de voir qui il voulait en dehors. Ça a du bon les couples libres.


Au milieu des années 80, Aufrecht Melcher Grossaspach se fit draguer par une petite Japonaise nommée Mitsubishi. La petite Asiatique était en quête d’exotisme pour muscler un de ses modèles, la bien nommée Debonair. Faut avouer que la tête de gondole du constructeur à l’époque avait bien besoin d’un peu de sportivité. La touche Euro sur la limousine aurait du faire son petit effet sur le marché Japonais, du moins c’est ce que pensaient les mecs de chez Mitsu.

Mitsubishi Galant AMG - Juste une aventure... 2

Mitsubishi Galant AMG - Juste une aventure... 3

Il n’en a été rien. La Debonair AMG à été affublée de quelques appendices aérodynamiques, des jantes et 2 pauvres stickers, et n’a pas eu un gros succès. D’autant que le moteur V6 n’a pas été retouché par les Allemands. Mais peu importe, le coup d’un soir a satisfait les deux parties, et la petite Japonaise a rappelé son beau gosse Allemand pour lui proposer le match retour.

Mitsubishi Galant AMG - Juste une aventure... 4

Mitsubishi Galant AMG - Juste une aventure... 5

Cette fois-ci, dîner aux chandelles, bougies parfumées, huiles de massage… La Galant AMG est arrivée en 1989 et a eu droit à toute la panoplie ! A l’extérieur, les jantes 15 pouces sont spécifiques ainsi que le kit carrosserie. Mais contrairement à sa grande sœur, le travail ne s’est pas arrêté la.

A l’intérieur, elle se pare de bois sur les panneaux de porte ainsi que sur le pommeau. Le volant est spécifique et associé à une crémaillère spéciale pour réduire l’angle de braquage. La sellerie en cuir bi-ton équipait la Type I tandis que les sièges en tissu prenaient place dans la Type II. On aimerait bien y poser ses fesses ! Globalement, ce cockpit est bien équipé et de bonne facture comme toutes les Japonaises de l’époque. Le châssis à également reçu sa cure de sport grâce à de nouvelles suspensions exclusives et un freinage dérivé de la Galant VR4.

Mitsubishi Galant AMG - Juste une aventure... 12

Mitsubishi Galant AMG - Juste une aventure... 13

Mitsubishi Galant AMG - Juste une aventure... 14

Sous le capot, on trouve le moteur 4 cylindres 4G63 DOHC atmosphérique, qui sur les modèles de base sortait entre 137 et 143 chevaux. Une fois passée dans les mains d’AMG, ce sont 25 chevaux supplémentaires qui ont trouvé leur place sous le capot grâce à des modifications apportées aux arbres à came, pistons, admission et échappement.

Mitsubishi Galant AMG - Juste une aventure... 15

Avec les petites plaques « tuned by AMG » y’avait quand même de quoi frimer, et ouais ! Parce que sans ça, on aurait eu du mal à faire un choix entre celle-ci et la VR4 avec le même moulin turbalisé qui sortait plus de 200 chevaux !

Mitsubishi Galant AMG - Juste une aventure... 16

Parfois les plans cul se terminent en histoire d’amour, et parfois non. La ça n’a pas été le cas. La génération suivante de Galant n’a pas eu de version AMG. Chacun est reparti de son coté, volant de ses propres ailes. Et nous laissant avec quelques centaines d’exemplaires (pas moyen de trouver le chiffre exact) de cette série spéciale particulièrement rare, d’autant qu’elle n’a été commercialisée qu’au Japon. Alors pour le délire on se prend à rêver d’une aventure entre Honda et Abarth, entre Renault et Hartge,entre Fiat et Spoon, entre Citroen et Carlsson. Enfin pour au moins deux de ces propositions ce n’est pas un rêve.. On y reviendra surement dans un prochain article. Stay tuned !

Mitsubishi Galant AMG - Juste une aventure... 17

©Bringatrailer.com