Partage

Dans ma quête des caisses originales, ou du moins qu’on ne croise pas à tous les coins de rues, je suis tombé sur cette Mitsubishi Galant. Encore une fois, la base et son potentiel… Puis ça change encore des allemandes et des japonaises non ?! 

DLEDMV_Mitsu_Galant_Stanced_Ukraine_010

Et encore une fois ceux qui limitent leur lecture qu’au préambule tomberont dans le piège à neuneu ! “Boh ilékon lui et son Ddéelleudéèmvéééé… Mitsu c’est coréen…!”… Neuneu un jour… Neuneu toujours !


DLEDMV_Mitsu_Galant_Stanced_Ukraine_009

Quoiqu’il en soit, la Galant c’est celle dont personne ne pense, celle que personne ne remarque, celle dont personne ne veut et n’a voulu… Vu le nombre d’exemplaires vendus chez nous…! Pauvre récompense pour une voiture japonaise qui a fait l’effort de porter un nom inspiré du français dans le texte !

DLEDMV_Mitsu_Galant_Stanced_Ukraine_008

A chaque fois, j’essaie de m’imaginer la réaction de quelqu’un qui poserait la question “En quoi tu roules ?”… (Vous ne le faites jamais ? Ouais je sais, j’ai une vieille vie…!) “Moi ? En Galant pourquoi ?”… Vous perdez votre ami définitivement ! Pour l’anecdote j’ai vécu ce moment de solitude alors que je venais d’avoir ma 1ère voiture, un coupé Opel Ascona 1600 SR jaune et noir… avec jantes alu et baquets Recaro d’origine s’il vous plait… Elle avait tout d’une guerrière de la route… Sauf la mécanique ! Un robuste et volontaire 1.6 l de 90 ch totalement anesthésiés par une boite 4 des années 20 ! Le jour ou j’ai donc eu droit à la question “C’est quoi ta caisse ?”, une fois que j’eut répondu “Une Ascona”, la réaction fut alors subite et fracassante : “Ha ouais, les voitures d’Europe de l’est”… Ce fut ma 1ère dépression nerveuse ! Tout ça pour dire que le mec qui roule en Galant doit être sous perfusion de Xanax continuellement !

DLEDMV_Mitsu_Galant_Stanced_Ukraine_007

Née en 69, elle vivra une belle et longue carrière au fil de 9 générations avant de disparaitre du catalogue du constructeur en 2012.  Elle s’appellera Sigma, Sapporo, Eterna, Grunder, ou encore V3000 en fonction des marchés.

DLEDMV_Mitsu_Galant_Stanced_Ukraine_006

Chez nous sa carrière fut plus que timide, Mitsubishi n’ayant probablement pas non plus voulu parier sur une chère communication. Il n’empêche que la Galant reste une berline méconnue, à la ligne d’une banalité affligeante, et donc, accessible pour une poignée d’€ .. Et vous ne risquerez pas la spéculation puisqu’une Galant logiquement, quand tu l’as, tu la gardes.

DLEDMV_Mitsu_Galant_Stanced_Ukraine_005

Niveau mécanique, il existe pourtant des versions qui valaient largement le détour ! Notamment la version VR4 à transmission intégrale et 4 cylindres turbo, vite remplacé par un V6 turbo. Mais ne vous affolez pas sur les sites de petites annonces nationaux, nous n’y avons pas eu droit ! Il est donc nécessaire de passer par la case import et homologation…

DLEDMV_Mitsu_Galant_Stanced_Ukraine_004

Enfin celle qui déambule dans les rues de Donetsk en Ukraine, à la nuit tombante, est encore une fois, le parfait exemple qu’on peut très bien rouler différent avec style dans autre chose qu’une Civic, Béhème, Audi ou VW.  La Galant reçoit un 4G63… le 2.0 l DOHC 16v turbo de la Lancer Evo, mais en SOHC et sans turbo… Ouais, c’est plus pareil… Car ça sort 137 ch ! Finalement suffisant vu la hauteur qui sépare le châssis du bitume ! En effet, la caisse est posée grâce à un jeu de coilovers K-Sport, pendant que des freins de coupé Eclipse se chargent de stopper l’ensemble. Enfin aux 4 coins, des Borbet RST17 en 9×16′ terminent le tableau.

DLEDMV_Mitsu_Galant_Stanced_Ukraine_003

Enjoy…

© Go Hard or Go Home from HeightHaters on Vimeo & signatures éventuelles

DLEDMV_Mitsu_Galant_Stanced_Ukraine_001


Partage