A chaque fois que je croise une Alfa Spider, je me revois aussitôt les images du clip “Nothing gonna stop me now” de Samantha Fox… Ouais je sais, j’suis désolé, mais on ne choisit pas forcément ses références. ‘Fin si la pulpeuse blonde conduisait une Aerodinamica, ici, c’est une osso di seppia qui vient poser ses roues sur DLEDMV…

'69 Alfa Spider 1750 Duetto - Nothing gonna stop me now ! 1

Dans son clip, la chanteuse américaine déambule sur la côte italienne aux commandes de plusieurs engins. Un Cessna, un yacht, un vélo, un petit chalutier et même un cheval, et bien entendu, pour emprunter les petites routes sinueuses qui longent la Méditerranée, un Spider Alfa. Non, y’avait du level au niveau de l’imagination de la production. ‘Fin tu te dis quand même qu’à un moment, les gars ils ont du manquer d’imagination. Autant le Cessna, le yacht, le cab’, ok, on valide. Autant, le vélo et le bateau de pèche… à croire qu’ils ont du bouffer tout le budget les premiers jours et qu’ils ont terminé, bien obligés de finir en mode Wish avec jambon beurre à la cantoch’. Et encore, je ne parle pas du canasson… où ils sont allés nous chercher tout ça ?!

'69 Alfa Spider 1750 Duetto - Nothing gonna stop me now ! 2


'69 Alfa Spider 1750 Duetto - Nothing gonna stop me now ! 3

Si c’est volontaire, les réunions de prod’, elles devaient valoir le détour. “Bon les gars, on va lui faire faire quoi à la Samantha ? T’as une idée Jean Claude ?”. Sauf que Jean Claude, d’habitude il s’occupait du café et des bières. A la rigueur, il commandait les pizzas pour le midi. Alors forcément, se retrouvant subitement devenu l’attraction principale, il a pas géré. Bon au début, il l’a joué sous le coup de l’émotion, le yacht, l’avion, le cab, c’est venu comme ça. Puis quand il a vu que ça passait crème, ça a forcément vrillé, le gars il s’est mis en surchauffe et il a commencé à sortir du portnawak, vélo, chalutier, cheval… et encore, s’il s’était pas arrêté là, il partait pour une tirade à la Cyrano, hélico, char d’assaut, fusée, bobsleigh, zodiac, dromadaire… Ah c’est qu’il a l’imagination fertile le Jean Claude quand tu le lâches. Mais le pire, c’est qu’à la prod, ils se sont regardés et ont tout validé en hochant de la tête ! ‘Fin bon, quand ils ont vu que le budget était quand même vachement serré, surtout une fois qu’ils fallait défrayer les soirées et les fiestas, ils n’ont gardé que le début. Puis s’il fallait faire piloter tout ça à la Samantha, son clip il aurait duré 3 heures…


'69 Alfa Spider 1750 Duetto - Nothing gonna stop me now ! 4

Surtout que Samantha Fox, à la fin des années 80, elle vendait autant de disques avec son talent qu’avec ses atouts naturels. Ho, ne jouez pas les choqués, elle elle ne l’a jamais été, au contraire, elle le savait et en abusait pour profiter de l’instant, bien consciente qu’à un moment, il allait falloir qu’elle laisse sa place à plus jeune. Alors quand l’Europe avait Sabrina, les States avaient Samantha Fox, ça t’étonne (comprenne qui pourra !) ? Surtout quand tu sais qu’en faisant la même chose aujourd’hui y’aurait largement de quoi se faire décapiter sur la place publique. En tout cas dans les 80’s et les 90’s, ça faisait partie du game sans que ça choque qui que ce soit.

'69 Alfa Spider 1750 Duetto - Nothing gonna stop me now ! 5

'69 Alfa Spider 1750 Duetto - Nothing gonna stop me now ! 6

A la base, la chanteuse américaine devait conduire une Porsche 356 Speedster. Mais la voiture étant très – trop – basse, on avait peur qu’en cas coup de vent, lorsqu’elle allait s’asseoir… enfin voyez quoi ! Le genre de moment où tu comprends pourquoi elle s’appelle renard… Puis une fois encore Jean Claude il leur a dit : “Puta** les gars, mais vous faites quoi là ? En Italie, d’où vous êtes allés me chercher un caisse allemande ?”. Faut reconnaitre qu’il avait pas tort le Jean Claude. Faire le trajet depuis la Californie, se taper 16 heures de charter pour poser ses fesses en Italie dans une allemande… C’est comme aller dans une pizzeria pour y bouffer une choucroute. Ca fait désordre ! Puis tu risques surtout de te prendre un bon coup de pelle dans la gueule !

'69 Alfa Spider 1750 Duetto - Nothing gonna stop me now ! 7

Enfin du coup, ils ont rendu la Porsche à la maison de loc’ (qui a refusé de leur rembourser les 2 jours payés alors qu’ils n’en avaient plus besoin… mais bon c’est une autre histoire ça !) et ils se sont rabattus, j’vous le donne en mille, sur une Panda. Alors je vous arrête de suite, pas de quoi faire rêver. Ils ont emprunté la Panda d’Angello, le bagagiste de l’hôtel. Une phase 1 de 81, avec son 652 cm3 et ses 30 ch. 180000 bornes au compteur, j’aime autant vous dire que ça grinçait autant que le lit d’un bordel espagnol ! En plus, elle était ruinée de partout, les sièges affaissés (l’est chaud l’Angello), la peinture fanée, le châssis tellement bouffé qu’on y voyait la route à travers, bref un vrai tromblon. Heureusement, elle avait le klaxon biton qui jouait la Felicita ! Ca relevait un peu le tableau.

'69 Alfa Spider 1750 Duetto - Nothing gonna stop me now ! 8

Sauf que le premier jour de tournage, après avoir shooté la Samantha à coup de limoncello pour qu’elle accepte de poser ses fesses dans la Panda, juste le temps de mettre en route les caméras qu’une violente averse subite a forcé l’équipe de tout arrêter. La Panda venait de se dissoudre sous la pluie, comme un cachet d’aspirine, laissant au sol un tas de rouille, les sièges fracassés, le moteur rincé, quelques conneries en plastique et la Samantha qui venait de plonger dans un comas éthylique ! J’vous dis pas le bordel. Surtout qu’une nouvelle fois, il fallait trouver une autre caisse et tout recommencer. Sans oublier de lorgner la météo pour éviter une nouvelle dissolution subite, maladie trop connue des italiennes. Un peu lassé, c’est à ce moment que Mattheo, le patron de l’hôtel, leur a proposé de leur prêter son Alfa Spider Aerodinamica, noire. Mais à la première rayure, il coupait les couilles du réalisateur et les faisait bouffer à toute l’équipe… avec du pesto et du gorgonzola ! Ma, tu changes pas un italien. Sans pluie à l’horizon, les images allaient pouvoir être mises en boite et tout se passait bien… pour le plus grand bonheur du réalisateur qui pouvait conserver ses attributs naturels.

Voilà, vous savez tout de l’histoire du clip… Pardon ? L’Alfa Spider noire de 69 qui défile sous vos yeux ? Ah merd’, j’l’avais oubliée celle là tiens ! Bon ben écoutez, son 4 cylindres de 1750 est abreuvé par une injection Spica pour envoyer 132 ch aux roues arrière et elle est chaussée en American Racing en 14″. La sellerie est neuve et les tapis de sol sont en coco… pour le reste elle est strictement d’origine. Et comme je vous ai déjà raconté l’histoire de l’Alfa Spider Osso di seppia de 69 il n’y a pas longtemps, j’me suis dit que l’histoire du clip de Samantha Fox – que j’ai bien entendu imaginée à 100% – ben ça collait plus avec l’esprit de DLEDMV… Merci et à une prochaine fois.

'69 Alfa Spider 1750 Duetto - Nothing gonna stop me now ! 9

© 911r via BaT

© TopPop