WTF??? C’est le premier truc qui vient à l’esprit en découvrant cette Mercedes. Pourtant, même si elle parait complètement débile, elle est intéressante à plus d’un titre… Avouez aussi qu’elle a une dégaine de malade ! La W126 en impose, plus d’une tonne et demi, 5 mètres de long : vous avez dit Panzer ? Mais modifiée ainsi on franchit un cran dans la badasserie !

Mercedes

La première question qui se pose est pourquoi ? Ouais, c’est essentiel quand même, car à moins d’avoir la psyché de Michel Fourniret, on ne se lève pas un matin en se disant “Tiens, si je bolidais une limousine des 80’s façon Pro Truck?”. Oui, il y a un projet derrière ce délire madmaxien sur base Mercedes : participer au rallye Gambler 500.

Mercedes


Le Gambler 500, Qu’es Aquò ? Et bien c’est un event complètement barré organisé dans l’Oregon depuis 2014. Une sorte de course d’orientation géante où les participants doivent relier des points GPS au volants de caisses délirantes, mais lowcost. Bien sûr, les organisateurs posent les balises sur des spots improbables, sinon c’est pas marrant ! D’où la nécessité de monter une bagnole avec un minimum d’aptitudes offroad.

Mercedes

Bon ok, mais pourquoi une Mercedes ? Un vieux Bronco ou n’importe quel pick-up serait une base plus logique pour faire du TT ? Il y a deux raisons principales à ce choix plutôt original : le coût et le fun. Question pognon, n’oubliez pas que la bagnole se doit d’être discount. Et bien cette Merco passablement fatiguée est une épave sauvée de la presse pour 540$ ! Une case de cochée, on est sur la bonne voie…

Mercedes

Pour le fun aussi ça matche… Le décalage est dans l’ADN du Gambler 500, donc utiliser une bagnole absolument pas prévue pour, c’est cool ! Enfin pas prévue pour ça, un peu quand même… Les Mercedes de cette époque sont indestructibles, donc de fait plutôt à l’aise en terrain accidenté. Vous voulez vérifier ? Allez prendre un taxi à Marrakech un jour : une aventure automobile à vivre, et aussi une belle near death experience !

Mercedes

 Ce génome robuste permet de ne pas se ruiner en prépa. Le 5 pattes Turbo D est juste révisé et muni d’une wastegate et offre 130 vaillants baudets pour mouvoir le tank Mercedes. Pas ouf, mais le Gambler c’est pour rigoler, on est pas à la Baja 1000 ! Châssis et suspensions restent stock, ce qui permet de maintenir l’enveloppe destinée à la prépa à… Quasi que dalle ! Good job !

Mercedes

Oui, malgré son look de buggy post-apocalyptique, le châssis de la grosse Mercedes est stock. Le look lifté provient tout simplement des… roues ! Des jantes dénichées sur Marketplace chaussées de pneus de récup. Pas assez cher mon fils ? Peut-être, mais ça fait le job : l’ensemble affiche un diamètre de 33 pouces, ce qui permet de rehausser sensiblement le paquebot Teuton à bon compte.

Mercedes

Question esthétique, on fait dans le look baroudeur, mais façon Wish Motorsport. La carroserie bugnée en de multiples endroits n’a pas été redressée: les balafres, c’est viril et en plus c’est gratos, parfait ! Les passages de roues ont été salement tronçonnés pour accueillir les énormes roues et le pare-chocs avant cède la place à une crashbar home-made en tubes d’échaffaudage. Question finition, la Boiserie à coté c’est Pininfarina !

Mercedes

Ajoutez à ça une galerie de récup et quelques stickers bien sentis et pour moins de 1000$ vous obtenez la monture parfaite pour le Gambler 500. Un gros jouet au look délirant pour passer un week-end à taper des barres entre potes. Du second degré pur jus, mais qui a quand même une sacrée gueule.

Mercedes

Cette Mercedes a beau être une grosse blague, son look desert warrior est quand même bien vénère. Je dirais presque que l’idée mériterait d’être déclinée de façon “sérieuse”…

©Carbuzz.com