Hillclimb Monster : Niki Lauda’s Ford Capri RS 3400…



Attention, une légende s’apprête à débarquer sur De l’essence dans mes veines. La Ford Capri RS 3400… Celle là même qui a permis à Niki Lauda de disputer la saison 1974 de l’European Touring Car Championship. Aujourd’hui, elle jouit d’une retraite pas si paisible que ça dans les Hillclimb portugais. 

Sur la route, la Capri c’est une sorte de Muscle Car mais à la sauce européenne… comprenez par là que sous la capot, on est loin d’y trouver des V8 dégoulinants (Sauf en Afrique du sud) mais des puissances qui ne dépasseront jamais les 160 sur la dernière génération. Le châssis, bien que rustique (Pont arrière avec ressorts à lames à l’arrière), est sain. Le poids est contenu, la gueule attirante, les moteurs vivants, c’est un succès puisque Ford en écoulera presque 2 millions en 16 ans de carrière.


Sur la piste, elle se transforme en chasseuse. Bien entendu, il y a avait la monstrueuse Gr5 signée Zakspeed. En touring européen, la 2600 RS a servi de base d’homologation. Une fois coursifiée, elle développait 280 ch et au début des 70’s, elle se disputait les podium avec Alfa et BMW. Elle ira même jusqu’à tenter sa chance au Mans et remportera sa catégorie en 72.

En 74, l’évolution du règlement permet le passage au double arbre à cames en tête. Ford confie alors la modification à Cosworth, qui fait passer le V6 à 3.4 l pour aller chercher 450 ch à 9000 trs pour 1040 kg. C’est aussi en 74 que Niki Lauda, en parallèle de sa saison de F1 pour Ferrari, ira disputer les 4h du Salzburgring, les 1000 km et les 6h du Nürburgring, les 4h de Zandvoort ainsi qu’une dernière course sur le Norisring.

C’est cette voiture qui a fini dans la collection d’Antonio Nogueira, aux côtés d’une Marcos LM600, d’une plus modeste Capri 3.1 RS, une 993 GT2, 996 GT2, 997 Turbo et une 911 R acquise récemment, une Audi S2 Quattro, 2 Ford Escort RS1600 MK1 et MK2, une Rover TWR ex-BTCC, une Lamborghini Diablo GTR reconvertie à la route et enfin, une NSX motorisée par V8 Mugen ex-F1 !

Quoiqu’il en soit, si j’ai bien tout compris, la Capri se retrouve en 3.5 l avec 500 ch sous le capot… et niveau hurlements, c’est juste terrifiant !


Enjoy…

© HillClimb Monsters & signatures éventuelles


Advertisements

Laisser un commentaire