’73 BMW 3.0 CSL…. Sema 2K17 “Best Euro” Gran Turismo Award ! 4



La BMW 3.0 CSL E9, c’est la Batmobile. SI aujourd’hui on refaisait la même chose sur une caisse, on dirait que c’est du mauvais tuning ringard. Mais magie de l’époque, elle, ça lui allait bien et ça va même la faire rentrer au Panthéon de l’auto. A tel point qu’elle rendrait presque fade le coupé E9 “normal”. Et c’est là qu’intervient Willy…


BMW a assemblé 1265 BMW 3.0 CSL et parmi elles, 110 ont reçu le kit routier… ailerons de coffre et de toit,  lèvre avant, dérives d’ailes, jantes spécifiques et vitrages légers. Avec 180 ch puis 200 ch sous le capot, le coupé E9 allait devenir le tout 1er modèle signé par le tout récent service BMW Motorsport, mais aussi la base favorite de Schnitzer et Alpina qui allèrent l’engager en Gr2. Les préparateurs allaient la pousser jusqu’à 3.5l pour lui faire cracher plus de 430 ch.

La Batmobile allait débarquer en 76 avec le Gr5. Et là, le coupé E9 allait devenir réellement bestial. D’une avec un 6 en ligne qui allait voir débarquer un duo de turbos pour passer la barre des 750 ch, mais aussi avec une gueule à effrayer les petits enfants ! Les ailes gagnent des extensions de Golgoths, le cul reçoit un aileron de proto et l’avant passe en mode chasse neige. 

Et il faut croire que Willy ne s’en ai jamais remis… car à peine il acquiert son coupé 3.0 CS, qu’il profite de devoir lui redonner un coup de jeune pour la transformer en Batmobile. La caisse présente bien, mais les sous-bassement sont totalement bouffés par la rouille. Du coup, il faudra 18 mois à Willy pour le désosser entièrement et  venir à bout d’un projet totalement délirant !

Le châssis est totalement refait et remis à neuf. L’habitacle perd toute notion de luxe ou de confort, au profit de la tôle peinte, d’un tableau de bord carbone, d’un jeu de baquet et d’un volant bois. 

La caisse est habillée d’un kit en fibre, reprenant exactement les proportions et dimensions de celui du Gr5. La lèvre vient racler le bitume. Les ailes avant gagnent du muscle, les désormais célèbres dérives, des grilles d’aérations supérieures et se terminent sur des sorties d’air au niveau des charnières de portières. Derrière, c’est pire ! Le cul double quasiment en largeur avec des extensions ressorties du passé et un aileron à rendre jalouse une table de camping ! 

Histoire de remplir les laaaaaarges ailes, Willy a misé pour des BBS magnésium en 9,5 et…. 15,5×17′ ! Oui, l’arrière est presque aussi large que haut. le tout est chaussé en slick… oui, il parait qu’il ne pleut jamais à Vegas !

Enfin sous le capot, une S52, le 6 en ligne à simple Vanos qui équipait la M3 E36 américaine. Fort de 240 ch à 6000 trs, il est aidé dans sa tache par un turbo Precision qui le fait passer à 550 ch ! Bien entendu, afin de rester sur la route, les liaisons et le freinage sont revus en conséquence.


Bon… alors que les puristes en sont déjà à leur 2ème caleçon et 3ème Imodium, le projet de Willy vient d’être encensé au SEMA en remportant le “Best Euro” Gran Turismo award… Et vous savez quoi, j’y rajoute le DLEDMV “Envoie sa race” award !

© Super Street & Car and Driver


Advertisements

Laisser un commentaire

4 commentaires sur “’73 BMW 3.0 CSL…. Sema 2K17 “Best Euro” Gran Turismo Award !