Le restomod sur les 911 est top tendance en ce moment. Surfant sur une mode vintage et old school, voici donc comment faire du vieux avec du récent avec le dernier projet signé DP Motorsport.

DLEDMV_DP_Motorsport_Restomod_964Green_02

Dans le monde du restomod, les plus médiatisées sont devenues de véritables stars. La qualité des réalisations ainsi que leur signature permettent de vendre leurs « créations » à des prix vertigineux, Singer et Magnus en tête.


En dessous d’eux, il existe une ribambelle d’autres spécialistes, souvent plus anciens, tout autant talentueux et dont les voitures sont aussi d’une qualité oculaire et technique hallucinante. Des professionnels allant de grands noms, à de petites officines passionnées comme nos amis des Machine Revival.

DLEDMV_DP_Motorsport_Restomod_964Green_14

Parmis tous ces noms, il subsiste une légende, venue du fin fond des 80’s… A l’époque où son nom hantait les circuits du monde entier, habillant les monstres de Zuffenhausen, DP Motorsport.

Racing, tuning, ils ont surfé sur toutes les tendances, qui se rappelle de leurs kits « 935 style » ou des 944 « Break de chasse » ? Elles ont fait les beaux jours de la presse spécialisée, et ont habillé les murs de nos chambres de pré-ados boutonneux !

DLEDMV_DP_Motorsport_Restomod_964Green_121

Aujourd’hui DP Motorsport revient, plus fort que jamais, enorgueilli d’une expérience de 40 ans (L’année prochaine, comme la 911 Turbo et votre serviteur… Un signe ?!) que ses jeunes concurrentes ne peuvent que lui envier. Forcément, c’est vers le restomod qu’ils se sont tournés. Et ça leur réussit plutôt pas mal …

DLEDMV_DP_Motorsport_Restomod_964Green_120

DLEDMV_DP_Motorsport_Restomod_964Green_119

La base, est la même que la plupart des projets de la sorte, la 964 (certains sont sur 911 série G) puisqu’à part 2 – 3 détails, la caisse est la même que celle d’origine. Alors la face avant est remplacée par son homologue plus ancien, et le reste est modifié voire optimisé, puisque le restomod joue sur la subtilité esthétique, tout en conservant un toucher, une efficacité avec une partie technique et mécanique récente et optimisée.

DLEDMV_DP_Motorsport_Restomod_964Green_101
DLEDMV_DP_Motorsport_Restomod_964Green_118

Ne commencez pas à crier au gâchis, puisque les restomods se font souvent sur des modèles accessibles financièrement, donc soit qui nécessitaient une resto complète, quand il ne s’agit pas d’épaves qui reviennent à la vie, soit qui n’ont aucune ambition en collection… Du moins pour le moment ! Puis avouez que ça a quand même plus de charme et de gueule qu’un tuning même de qualité, puisqu’au lieu des kits proéminents, tout est discret et respecte l’image originelle du modèle.

DLEDMV_DP_Motorsport_Restomod_964Green_117

DLEDMV_DP_Motorsport_Restomod_964Green_111

Justement, la grenouile qui suit adopte la recette. Face avant vintage, couleur acide combinant les 2 capots couverts en noir mat. Le style racing est omniprésent et vous pète la rétine ! A l’intérieur on en envie de poser ses fesses dans les sièges classic sport, maintenus par les harnais 4 points, protégé par un arceau pour viser les trajos en jouant du volant Momo.

DLEDMV_DP_Motorsport_Restomod_964Green_110

DLEDMV_DP_Motorsport_Restomod_964Green_109

Sous le capot arrière, on retrouve l’inimitable Flat 6 3,6 l aircooled, revu et corrigé pour gagner en cylindrée et passer à 3,8 l. Du coup la puissance fait un bond de 290 à 330 ch. Des combinés Bilstein se chargent de faire passer ce petit monde sur la route via 4 roues Fuchs en 17′ chaussées en 205/50 à l’avant et 255/50 pour l’arrière …

DLEDMV_DP_Motorsport_Restomod_964Green_108

DLEDMV_DP_Motorsport_Restomod_964Green_105

Je veux la même !

DLEDMV_DP_Motorsport_Restomod_964Green_104

DLEDMV_DP_Motorsport_Restomod_964Green_103

© DP Motorsport