L’histoire de James Dean, on la connait presque tous dans les grandes lignes. Mais peu d’entre nous connaissent celle de sa voiture, la Porsche 550 Spyder, qu’il a affectueusement surnommée “Little Bastard” … Mais qui serait aussi maudite … Séquence frisson !

DLEDMV_Porsche_550_James_Dean_Malediction_04

James Dean était un fou de vitesse, a tel point que sa passion lui coutera la vie. C’est en se rendant sur une course dans le nord de la Californie, qu’il croisera la route de Donald Turnupspeed. Le choc a lieu à un croisement, sur la route de Salinas, devenue tristement célèbre ! Dean roule pourtant à 90 km/h, mais la Porsche 550 est basse, et le soleil éblouit Turnupspeed qui lance sa Ford Sedan au croisement, en coupant la priorité au bolide. Le choc est brutal et violent. Le passager de la 550, Rolf Whuterich est éjecté, mais Dean aura moins de chance que son mécano, il est tué sur le coup. Turnupspeed s’en sort avec quelques contusions et hématomes. Nous sommes le 30 septembre 1955, il est 17h59, James Dean est mort !


DLEDMV_Porsche_550_James_Dean_Malediction_06

© ParkerEllerman

La malédiction de la 550 "Little Bastard" de James Dean 1

Mais revenons en arrière si vous le voulez bien. A l’époque où James Dean aurait une brève liaison avec Maila Nurmi, une actrice de films d’horreur à petit budget et membre d’une église sataniste. La légende raconte que Dean, soucieux de l’image que peut apporter cette romance, préfère tout démentir en bloc devant les caméras. Vexée, humiliée et frustrée, l’actrice menace de lui lancer un sort de magie noire ! Alors qu’il est en plein tournage de “Rebel Without a Cause”, elle annonce que la malédiction doit causer sa perte, celle de la voiture qu’il vient juste d’acheter, une frêle Porsche 550, mais aussi celle des jeunes acteurs qui tournent avec lui ! Voilà qui amuse tout le monde …

DLEDMV_Porsche_550_James_Dean_Malediction_10

Les acteurs qui tourneront avec lui mourront tous jeunes, et de morts accidentelles ! Sal Mineo fut poignardé à l’âge de 37 ans, Nick Adams succombât d’une overdose à 36 ans et Natalie Wood s’est noyée à 43 ans ! Mais intéressons nous à celle qui allait remplacer sa Porsche 356 Speedster, celle qu’il allait affectueusement surnommer “Little Bastard” … Une des 90 Porsche 550 Spyder qui sortirent de l’usine en 1955.

DLEDMV_Porsche_550_James_Dean_Malediction_03

C’est en visitant un garage de L.A qu’il l’aperçut et tomba aussitôt amoureux d’elle. Pourtant ils sont nombreux à ne pas “sentir” le roadster ! Il mettait mal à l’aise Nick Adams et Ursulla Andress, la nouvelle petite amie de Dean, qui refusait d’y monter ! Alec Guiness lui dit en plaisantant qu’il allait se tuer en moins d’une semaine au volant de cet engin ! Même son ami qui s’occupait et préparait toutes ses voitures, qui deviendra plus tard le pape du Hot Rod, Georges Barris, lui avouera qu’elle lui laissait un “sentiment bizarre”.

DLEDMV_Porsche_550_James_Dean_Malediction_05

Mais Dean n’en a rien à faire, la N°130 est sa “petite salope”, sa nouvelle femme … Jusqu’à ce que la mort les sépare ! Mais l’histoire ne s’arrête pas là … Au contraire, elle ne fait que commencer… Après l’accident, Barris rachète l’épave de la voiture dans le but de la revendre en pièces détachées. Lors de la livraison, la voiture chute du camion et lui casse les 2 jambes … Ca commence bien !

DLEDMV_Porsche_550_James_Dean_Malediction_01

Quelques semaines plus tard, Troy McHenry et William Eschrid achètent respectivement le moteur et la boite de la voiture. Lors d’une course à Pomona où courent les 2 hommes, il y aura 2 sorties de routes … Vous devinez ? Le 1er percutera un arbre, se tuant sur le coup ! Le second se crashe et finira ses jours en fauteuil roulant ! Mais ce n’est pas fini … Barris vend les 2 roues intactes de la petite salope … Moins d’une semaine après la vente, leur acquéreur est impliqué dans un grave accident, les 2 pneus ont éclaté simultanément !

DLEDMV_Porsche_550_James_Dean_Malediction_09

Et on continue, Barris est invité par la California Highway Patrol afin exposer l’épave de la 550 histoire de montrer les dangers de la vitesse. Le garage ou est exposé la voiture prend feu … Tous les véhicules présents ce jour là sont détruits par les flammes, à l’exception de la Porsche ! Au cour d’une autre exposition, la voiture, maintenue dans les airs, perd son capot qui s’écrase sur une adolescent de 15 ans ! Ironie du sort, l’accident se déroule le 30 septembre, un an jour pour jour après la mort de James Dean à son volant !

DLEDMV_Porsche_550_James_Dean_Malediction_02

Plus tard en 1956, la voiture se trouve sur une remorque, en route pour Salinas afin d’y être exposée. En route, l’attelage se détache, le chauffeur se rétablit in extrémis et s’en sort indemne … Se rendant au niveau de la remorque pour constater les dégâts, la Porsche se détache subitement et l’écrase ! 2 autres chauffeurs seront victimes d’accidents mortels en 57 et 58 alors qu’ils transportaient la voiture ! Barris, qui commence quand même à se poser des questions … (On le comprend hein ?!) décide de tout arrêter et de faire détruire la voiture une bonne fois pour toute … Il trouve un chauffeur courageux, qui accepte de charger la voiture à Miami pour la mener dans un centre de recyclage. Mais voilà, à l’arrivée, malgré des sceaux restés intacts, la voiture a disparu !

DLEDMV_Porsche_550_James_Dean_Malediction_08

Alors si vous êtes un expert des indices et autres chasses au trésor, vous pouvez toujours vous lancer sur la piste de la plus célèbre des Porsche 550 Spyder N°130 “Little Bastard” puisqu’elle n’est jamais réapparue depuis ! Ce qui est sympa en ressortant certains “vieux” articles, c’est de pouvoir continuer de la faire vivre ! Concernant la 550 de James Dean, sachez que le Volo Museum situé dans l’Illinois propose une récompense d’1 Million de Dollar à qui permettrait de retrouver l’épave. Il y peu, ils furent contacté par un homme, leur affirmant qu’alors qu’il avait 6 ans, il avait vu son père et d’autres hommes cacher l’épave dans un bâtiment désaffecté.  Après enquête, il s’avère qu’effectivement, notre homme connaitrait de nombreux détails, et il aurait même été soumis au détecteur de mensonge qui n’aurait décelé aucune anomalie ! Actuellement, les négociations vont bon train… Faut pas déconner ! 1000000 $ alors qu’une 550 se négocie à plus du triple et que le moindre bout de papier portant la signature de James Dean part à plus de 5000 $ ! Il semblerait que notre témoin soit loin d’être con, et compte bien tirer le maximum de son secret… A suivre… Ca fout les foins hein …

La malédiction de la 550 "Little Bastard" de James Dean 2

© Signatures éventuelles


Pin It on Pinterest

Share This