Plusieurs pays ont reconnu le Time Attack comme une discipline à part entière. Sponsors, teams officiels, pilotes médiatisés … La formule est simple, un circuit, des caisses, et seul compte le chrono à partir du moment où il est inférieur à celui des autres ! Même les constructeurs commencent à s’y intéresser !

DLEDMV_Mazda_767B_Time_Attack_001

DLEDMV_Mazda_767B_Time_Attack_003

Et pas qu’un peu, puisque Mazda, à l’occasion du meeting de Sydney, a décidé de sortir l’artillerie lourde. Non, pas la légende motorisée 787B, mais presque … sa petite soeur, la 767B. Elle remplaçait la 757 et annonçait la 787. A son tableau de chasse, on compte une 17ème et une 19ème place au général des 24h du Mans en 1988. L’année suivante elle termine 5ème aux 24h de Daytona … avant de faire 7ème et 9ème au Mans. Elle finira enfin 5ème du championnat japonais JSPC. En 90, elle laissait sa place à la 787 … On connait la suite.


Time Attack avec la Mazda 767B en guest ... 1

DLEDMV_Mazda_767B_Time_Attack_002

Ils l’ont donc tirée de sa retraite pour aller se dégourdir les boudins sur le Eastern Creek raceway … Et s’éclaircir le Quadri rotor et ses 600 ch ! Et il a le la voix le Wankel !

DLEDMV_Mazda_767B_Time_Attack_004

Time Attack avec la Mazda 767B en guest ... 2

 

© Mazda 767B at World Time Attack Challenge 2014 from Speedmagnet on Vimeo.