Vous vous demandiez ce qu’elle était devenue ? Hé bien elle est là , sur De l’essence dans mes veines, enfin, surtout arpentant les rues de Las Vegas au grès des borborygmes de son V8. Oui ne vous posez pas la question, il s’agit d’une des originales, une des vraies Eleanor, si ce n’est LA vraie…

DLEDMV_Mustang_Shelby_GT500_Eleanor_001

Pour ceux qui vivent au fin fond d’une grotte, je parle bien sûr de « 60 secondes chrono » (« Gone in 60 seconds » pour les aficionados de la V.O !). Il y en a fallu 12. Toutes étaient des sosies de GT500, équipées en boitoto. 11 furent équipées de V8 4,6 l de 271 ch, la douzième recevait un V8 390 ci (6,4 l) de 325 ch. Et la plupart terminèrent le tournage broyées, détruites, fracassées… Ok j’arrête !


DLEDMV_Mustang_Shelby_GT500_Eleanor_003

Cependant, il y en a eu une 13ème… Une vraie Shelby GT500, née en 1967, qui fut offerte au réalisateur Dominic Sena. Sous son capot, le V8 de 428 ci Police Interceptor, et ses… 355 ch officiellement, donné pour plus de 400 officieusement ! La seule de la bande à recevoir une boite manuelle à 4 rapports. Pour les besoins du film, la face avant se retrouve modifiée, le pare choc remplacé par un spoiler en fibre qui reçoit 2 projos longue portée. Le capot perd ses prises d’air au profit d’un bossage pendant que la trappe à essence migre vers l’aile arrière gauche. Le V8, boosté au NOS, hurle sa rage à travers les side-pipes. Le châssis est revu de fond en comble, amortisseurs, ressorts, barres, ajout d’un arceau,… Enfin les roues Shelby en 15′ sont remplacées par des répliques de GT40 en 17′. La touche finale, le pompélup ultime, la signature de Nicolas Cage sur le couvercle de la boîte à gant ! Memphis Raines en personne…

DLEDMV_Mustang_Shelby_GT500_Eleanor_002

 La voiture profite aujourd’hui d’une tranquille retraite sous le soleil de Las Vegas… Mais cela ne l’empêche pas de montrer ce qu’elle a encore dans les pistons… Go baby Go !

DLEDMV_Mustang_Shelby_GT500_Eleanor_007

© Valkyr Productions & signatures éventuelles