Toyota et le WRC une longue histoire d’amour qui ne va plus tarder à renaitre de ses cendres… Alors on se rappelle facilement de la Celica, celle qui permit à Didier Auriol de remporter son titre en 94. Mais on oublie souvent que c’est aussi par elle que Toyota remporta son 1er titre constructeur. Souvenirs…

DLEDMV Toyota Celica ST165 WRC 01

Toyota Celica ST165 - La 1ère pour Toy ! 1

DLEDMV Toyota Celica ST165 WRC 04

Celle de 1994, c’était la ST185, la GT4. Ce sera grâce à elle que la marque décrochera son plus grand nombre de titres mondiaux pilotes (3) et constructeurs (2).


DLEDMV Toyota Celica ST165 WRC 08

DLEDMV Toyota Celica ST165 WRC 05

Mais avant elle, il y avait déjà une Celica engagée en mondial, la ST165. Tout comme son illustre remplaçante, elle adoptait déjà les phares Pop-Up et surtout, le même moteur, le 3S-GTE qui d’ailleurs équipera les 3 générations de GT4, de 86 à 98. Un 4 cylindres 2.0 16s turbo qui, en config rallye, envoie 300 ch pour 1150 kg, mais surtout, avec une rage mécanique et un bruit rauque qui marquera les esprits et fera rentrer la Celica WRC au panthéon des racecars !

Toyota Celica ST165 - La 1ère pour Toy ! 2

DLEDMV Toyota Celica ST165 WRC 09

Sachez, que la ST165 reste la 1ère Toyota à remporter un titre mondial en 1990, celui des pilotes, aux mains du bouillant Carlos Sainz. Alors après elle, on l’a vu, la ST185 a remporté 12 titres (dont 5 mondiaux), cependant, la 165 en ramènera 13 à la maison. La 3ème génération, la ST205, en rajoutera 14 de plus, mais pas en mondial… 3 générations, 36 couronnes, dont 6 mondiales, en 13 ans !

DLEDMV Toyota Celica ST165 WRC 10

Toyota Celica ST165 - La 1ère pour Toy ! 3

Alors aujourd’hui, on commence avec la ST165…


© amjayes2 & signatures éventuelles