Au concours des caisses capables de faire fondre la gomme arrière sur une simple pression de la pédale de droite, il faut reconnaitre que les américaines sont souvent les grandes gagnantes. De la cylindrée, du couple et des watts…! Et à ce jeu là, une certaine Hellcat semble douée… très douée ! 

DLEDMV - Dodge Challenger Hellcat Drift TG - 03

Le problème avec les américaines, c’est qu’avant, elles n’étaient fortes que pour le burn et la ligne droite. Dès que la route devenait un tant soit peu sinueuse, elles déclaraient vite forfait. Essieu rigide qui peinait à contenir les assauts des chevaux et le couple que déversaient des V8 gavés de testo !


DLEDMV - Dodge Challenger Hellcat Drift TG - 02

Puis les ingénieurs se sont mis au boulot. Les références européennes ont commencé à être étudiées et les châssis ont été mis au point sur circuit et non plus sur des pistes de drag. Résultat des comptes, elles dégueulent toujours autant de watts, de cylindres et de couple; torturent leurs pneus en les faisant hurler mais ont trouvé un juste équilibre entre les performances, l’équilibre, l’efficacité tout en gardant ce côté bad girl si attachant.

DLEDMV - Dodge Challenger Hellcat Drift TG - 01

Un caractère parfaitement entretenu par la dernière Dodge Challenger Hellcat qui compose entre son V8 HEMI 6.2 l compressé de 707 ch et ses boudins arrières qui s’en sortent honorablement… Fun, smoke & rock’n roll…

@@@

© Top Gear