Elle a fait craquer Thomas Magnum et inaugure une longue lignée de berlinettes made in Ferrari. Elle, c’est la Ferrari 308 GTB, entrée de gamme et sportive par excellence. Une italienne, une vraie, à la ligne magique et intemporelle, signe d’une époque où on maitrisait encore le poids. Une danseuse, qui carbure encore au double corps et au polyester !

DLEDMV - Ferrari 308 GTB vetroresina - 05

Oui, il s’agit d’une des toutes 1ères, surement les plus radicales, commercialisées de 75 à 77. Châssis tubulaire, V8 3.0 l (308… 3.0 l et 8 cylindres) central arrière tout alliage, 4 arbres, carter sec, 4 carbus Weber, carrosserie en fibre signée Pininfarina et réalisée chez Scaglietti. La 308 GTB, 1ère du nom, dite Vetroresina, c’est 255 ch pour 1050 kg. 


DLEDMV - Ferrari 308 GTB vetroresina - 01

DLEDMV - Ferrari 308 GTB vetroresina - 03

Une sportive “pure”, qui se limite à l’essentiel, les perfs et l’efficacité, surtout sur petites routes sinueuses, son terrain de jeu favori. Pour ne rien gâcher, le V8 et ses carbus s’occupent de l’ambiance sonore et du caractère. Surtout qu’il s’agit de la plus légère et de la plus puissante de toutes. Les normes vont peu à peu l’étouffer et ni l’injection, ni la culasse 24 soupapes, n’y feront rien. 

DLEDMV - Ferrari 308 GTB vetroresina - 04

DLEDMV - Ferrari 308 GTB vetroresina - 02

En 85, elle s’effacera au profit de la 328 qui sacrifie la légèreté visuelle de la 308 pour plus de largeur, plus de muscles, plus de puissance. Depuis, c’est l’escalade… 348, 355, 360, 430 et aujourd’hui, 458 puis 488. Ha on boxe plus dans la même catégorie… 1T400 pour 670 ch ! Pourtant, c’est toujours la “berlinette” de la famille, bi place, V8 central et baskets… Mis à part que les perfs n’ont plus rien à voir avec celles de ses aïeules ! Enfin je vous rassure, je n’irai pas dire que c’était mieux avant, c’est juste que les minimums syndicaux ont évolué, et que les sensations se sont transcendées… En fait, il y a 40 ans, il n’était pas nécessaire de rouler à 250 pour se faire peur. Ce n’est ni mieux, ni moins bien, c’est juste… différent !

© SuperCarClassics – Getting YOU into the Classics! & signatures éventuelles


Pin It on Pinterest

Share This