S15 JGTC GT300… Trop d’initiales tuent les initiales ! On dirait un exercice de prononciation d’orthophoniste ! C’est peut-être un nom barbare mais il n’empêche que c’est une rareté, qui a trouvé une seconde vie en Europe !

dledmv-silvia-s15-jgtc-gt300-01

Donc cette Silvia S15 JGTC GT300 (putain c’est vraiment trop long !) est une des 3 seules produites par Nismo pour concourir le championnat JGTC. Cette caisse qui a traîné ses pneus au Japon a traversé l’océan pour se retrouver en Scandinavie ou elle a trouvé un nouveau papa d’adoption en la personne de Radni Molhampour, un pilote – et à priori homme d’affaires –  Norvegien. Elle à notamment fait des apparitions sur des Gatebil ou d’autres journées piste.


dledmv-silvia-s15-jgtc-gt300-02

Au risque de créer une vague de suicide à coup de logo Nissan planté dans la carotide, cette Silvia n’est plus équipée d’un moteur japonais… Nismo n’a pas voulu vendre avec la voiture l’un de ses moulins SR JGTC Spec pour des questions de confidentialité et de sécurité. Pour rester couleur locale Radni avait installé un SR20 qui à rendu l’âme. Du coup c’est un V6 Opel qui a trouvé place sous le capot, couplé à une boite sequentielle Hewland à pignons en magnésium. Allez les gars faites pas la gueule, Opel c’est pas si mal… Si ? Nooooon ! Ça va c’est pas comme si on mettait des moteurs italiens dans des allemandes ! Ah si ? Ça se fait aussi ? Tout fout le camp…

dledmv-silvia-s15-jgtc-gt300-03

Nissan Silvia S15 JGTC GT300 - From Japan to Norway ! 1

La vidéo est plutôt inhabituelle pour une caisse de course, mais pas dégueu. Et le petit son de Massive Attack qui l’accompagne est toujours aussi bon à écouter !

©Daniel Hovdahl on Vimeo.

©Photo : Henrik Oullie


Pin It on Pinterest

Share This