Si on s’attarde un peu sur l’image de BMW, on constatera qu’une berline made in Munich se doit d’être classieuse, mais surtout, sportive ! Et si la marque en est arrivée là, c’est un peu, beaucoup, grâce à elle, la BMW 2002 Tii… 

BMW 2002 Tii Alpina - Prépa à la carte... 1

Il faut savoir que dans les années 60, la classe et la sportivité automobilistique européenne, étaient situées de l’autre côté des Alpes, en Italie. Lancia et Alfa Romeo symbolisaient ce qu’il se faisait de mieux en terme de berlines et coupés sportifs. Les Anglais, eux, maitrisaient celui des roadsters. Derrières, les françaises misaient sur les populaires pendant que les allemandes cherchaient encore leur voie, hésitant entre populaire et haut de gamme.


Au début des années 60, BMW, qui avait échappé à la ruine dans les années 50, présente sa gamme “New Klasse”. La marque réussit à renouveler sa gamme, monte la qualité de ses voitures, gagne en fiabilité et présente un dessin dynamique qui fait fureur (Rien d’étonnant pour un constructeur allemand !)… mis à part qu’il est signé Giovanni Michelotti, qui, comme son nom l’indique, n’est pas né en Bavière !

BMW 2002 Tii Alpina - Prépa à la carte... 2

Nous sommes en 66, BMW qui cherche à entrer sur le marché des berlines compactes, où s’affrontent Peugeot, Alfa, Ford, Opel ou encore Audi. La marque présente sa 1600, une berline 2 portes… oui, un coupé en fait. Le succès est au rendez-vous, et la 1600 peut compter sur son petit 4 cylindres 1.6 l de 90 ch ou 105 ch qui anime la sportive Ti.

BMW 2002 Tii Alpina - Prépa à la carte... 3

En 68, BMW complète la famille 1600. On ne change pas un recette qui fonctionne. La caisse est renforcée et reçoit le 2.0 l de 100 ch qui se cache d’habitude sous les capots de la berline 2000 et du coupé 2000C. La 2002 est née.

BMW 2002 Tii Alpina - Prépa à la carte... 4

6 mois après sa présentation, BMW frappe fort avec la 2002 Ti qui vient remplacer la 1600 Ti. Le 2.0 l reçoit un duo de carbus double corps Solex, les voies sont élargies, le châssis et le freinage renforcés. Elle offre 120 ch pendant que ses 990 kg font le reste… 0 à 100 en 9,1 secondes avec la boite 5 proposée en option. Les sportifs veulent alors rouler en 2002 Ti.

BMW ne s’arrête pas en si bon chemin, la 2002 est LA sportive du début des 70’s. Et elle va enfoncer la soupape… En 71, les doubles corps sont enlevés, remplacés par l’injection mécaique Kugelfisher. Le bloc monte à 130 ch et la 2002 gagne un “i” en devenant Tii (Touring International Injected). Le poids ne change pas et reste sous la tonne, les perfs gagnent des dixièmes de secondes, mais ça suffit pour faire entrer la Tii dans la légende et se vendre à 40.000 exemplaires. En 73, la 2002 Turbo viendra combler les plus exigeants et changer définitivement l’image de BMW, image qu’elle continue d’entretenir 40 ans plus tard.

BMW 2002 Tii Alpina - Prépa à la carte... 5

En 72, Alpina développe sa propre gamme à partir de la 2002, qu’elle soit Ti, Tii et par la suite, Turbo. Un programme à la carte, en fonction de la base, du budget, et de la classe, car le préparateur est surtout spécialisé pour la compétition. Il n’empêche que si vous le demandiez gentiment, il était possible de faire rajouter du pompelup sur son modèle routier ! Sachant aussi qu’à l’époque, un modèle compet’ n’était pas bien éloignée d’une routière préparée.

BMW 2002 Tii Alpina - Prépa à la carte... 6

BMW 2002 Tii Alpina - Prépa à la carte... 7

C’est l’une d’entre elles qui s’affiche ici, sobre, discrète, signée Alpina, avec ses quelques accessoires et son bouilleur, ses longues portées et ses 4 BBS. Dans son jus… mais totalement envoutante !

© mauricio cevallos


Pin It on Pinterest

Share This