Oui, en ce moment, je suis dans ma période Stradale ! Après la Lancia 037, la 205 T16, la Ford RS200 puis l’Audi Quattro Sport, voici venir le temps des rires et des chants, mais surtout, de la Delta S4. Qui suit la même recette que les autres… Un châssis, une caisse aux hormones et un bloc shooté au turbo… et au compresseur !

Lancia Delta S4 Stradale... Turbo & compresseur ! 1

Oui, c’était la spécificité de la Delta S4. Son 4 cylindres de 1759 cm3, positionné en plein coeur de l’italienne, reçoit le renfort d’un compresseur pour les bas régime, épaulé par un turbo qui prend le relai quand l’aiguille part à l’assaut de la zone rouge.


Lancia Delta S4 Stradale... Turbo & compresseur ! 2

Bien sûr, elle est le fruit du règlement qui demandait aux constructeurs une série de 200 modèles routiers pour pouvoir aller se salir dans les spéciales du championnat du monde des rallyes. Le Gr B débarque en 82, avec 2 constructeurs. Lancia aligne sa 037 pendant que Citroen avec sa Visa Trophée. Mais c’est Audi qui impose sa Quattro Gr 4 en constructeur et Röhrl qui remporte la couronne des pilotes avec son Ascona 400.

Lancia Delta S4 Stradale... Turbo & compresseur ! 3

En 83, Audi fait basculer sa Quattro en Gr B, rejointe par la Manta 400 et la Toyota Celica GT. Mais c’est Lancia qui impose sa 037 au terme de la saison. L’année suivante, Audi raccourci sa Quattro, Peugeot débarque avec une 205 sous testo et les choses sont claires, pour gagner, il faut désormais faire passer les watts aux 4 roues. Ford a annoncé l’arrivée de la RS200, tout comme Austin qui s’apprête à transformer sa Metro 6R4.

Lancia Delta S4 Stradale... Turbo & compresseur ! 4

La 037 est et restera donc la dernière propulsion à remporter le titre en rallye. C’est bien, mais Lancia doit rapidement trouver sa remplaçante histoire de rester dans le coup. Et ça tombe bien puisque la Delta qui vient de fêter ses 4 ans, ambitionne une carrière sportive.

Lancia Delta S4 Stradale... Turbo & compresseur ! 5

Bon, de Delta elle n’en a que le nom car à part les feux arrières et la calandre, il n’y a aucun rapport entre une Delta “normale” et la monstrueuse S4. La caisse en fait a été étudiée pour habiller le châssis tubulaire de la 037. Au passage, la Delta perd ses portes et la banquette arrière. A la place, un coffre qui englobe quasiment tout la partie arrière, hayon, toit, ailes, vitres latérales, tout est en monobloc. c’est d’ailleurs la même chose pour le capot avant qui intègre les ailes et la face avant.

Lancia Delta S4 Stradale... Turbo & compresseur ! 6

Le bloc est situé juste derrière le pilote et son… copilote ! Des prises d’air lui ont été greffé au niveau des custodes arrières, afin d’évacuer les calories de l’usine à gaz. Physiquement, c’est réellement violent ! La S4 est une vraie bête et même routière, elle reste physiquement identique à celle de course. La caisse est large, l’empattement est court, et la bête chausse en 16′ dans le style turbo, jantes pleines avec ailettes pour ventiler. La beauté est relative, fonction des gouts des uns et des autres, par contre, tout le monde sera d’accord de dire que c’est vraiment bestial !

Lancia Delta S4 Stradale... Turbo & compresseur ! 7

Le contraste vient de l’habitacle. Hormis l’Audi Quattro, toute les autres stradale se contentaient d’un habitacle digne d’un prototype. Finition bâclée, manos jetés à la va-vite, qualité douteuse… sauf pour l’italienne ! Bien au contraire. La finition est superbe, l’Alcantara havane recouvre les panneaux de portes, le ciel de toit, les baquets, la partie basse du tableau de bord et celles latérales de la console centrale. Le sol est en moquette épaisse beige tout comme la cloison derrière les sièges. Le tableau de bord est spécifique au modèle, cela ne l’empêche pas d’être parfaitement étudié et fini.

Lancia Delta S4 Stradale... Turbo & compresseur ! 8

Lancia Delta S4 Stradale... Turbo & compresseur ! 14

Le coeur de la bête est donc un 4 cylindres, revu chez Abarth, il cube seulement 1.8 l. Par contre, il se fait souffler dans les cornets par un duo composé d’un KKK et d’un compresseur Volumex, synchronisé par un by-pass. Du coup, le moteur bénéficie d’une large plage d’utilisation de 1200 à 8400 trs. Il développe 250 ch à 6750 trs (450 ch en course) pour un couple de 29,7 mkg à 4500 trs. Avec 1200 kg, les perfs sont là, 0 à 100 en 6 secondes, 400 m en 14,2 et le kilomètre signé en 25,6.

Lancia Delta S4 Stradale... Turbo & compresseur ! 15

Lancia Delta S4 Stradale... Turbo & compresseur ! 16

Lancia Delta S4 Stradale... Turbo & compresseur ! 17

La Delta S4 décroche son homologation le 1er novembre 1985. Elle fait sa 1ère sortie au RAC et s’offre un doublé. On s’attend à la voir écraser la saison 86, mais la 205 T16 Evo 2 sera plus forte de 15 points à l’issue de la saison. Lancia prendra sa revanche l’année suivante, mais ce ne sera ni en Gr B, ni avec la S4… mais ça c’est une autre histoire… et elle est là !

© RM Sotheby’s & REBELCARFILMS


Pin It on Pinterest

Share This