Mais belle ! Eh oui, que voulez vous, on ne le dit pas assez souvent, mais dans le cheptel des caisses droppées, shootées, slammées, stancées, pompelupisées… on se rend compte que régulièrement, le plumage cache un ramage claquant et mazouté. Cette Volvo 240 en est le parfait exemple avec une gueule qui essaye de faire pardonner ses origines agricoles !

Slammed Volvo 240... Diesel mais belle... mais diesel ! 7

Alors on va essayer d’oublier ce carburant du diable qui abreuve cette valeureuse berline suédoise, pour ne se limiter qu’à son style ! Même si on ne manquera pas de dire que finalement, un bon swap, c’est toujours mieux qu’un court circuit…


Quoiqu’il en soit, notre brique bleue, est d’une sobriété et d’une simplicité qui peut servir d’exemple à tous les nostalgiques de la Fuego à la sauce Starsky et Hutch ! On vous l’a dit et répété, mais plus c’est sobre, plus c’est classe… et ça suffit pur rouler différent !

Slammed Volvo 240... Diesel mais belle... mais diesel ! 8

Au programme esthétique de notre 240 du jour, un kit double optique importé des U.S, un jeu de combinés BC Racing avec platines réglables et un jeu de roues aussi larges que hautes (Si vous trouvez la marque et le modèle, j’vous offre un Kinder Bueno !). Et c’est tout…

Slammed Volvo 240... Diesel mais belle... mais diesel ! 9

Même chose dans l’habitacle, un volant, un pommeau et basta, pour le reste, on fait confiance au dessin signé Jan Wilsgaard. Niveau traitement, elle est nickelle. Enfin, si on fait abstraction de sa pompe à fuel… 

© Sindre Smith